À Schaerbeek, les jeunes cherchent la défonce avec du protoxyde d'azote

Des cartouches de gaz propulseur dans le caniveau
Des cartouches de gaz propulseur dans le caniveau - © Tous droits réservés

Le manège de jeunes, parfois âgés de 12 ans à peine, interpelle depuis plusieurs jours des habitants du quartier Marbotin, à Schaerbeek. Des adolescents se rassemblent dès la fin de l'après-midi, au pied des immeubles pour respirer le contenu de petits ballons.

Ces ballonnets auraient préalablement été remplis de protoxyde d'azote, un gaz extrait de cartouches en aluminium. Certaines de ces cartouches sont encore bien visibles le long des trottoirs. Pour se les procurer, rien de plus simple. Elles sont utilisées en cuisine par exemple dans les siphons de crème chantilly et s'acquièrent facilement en supermarchés.

Les riverains s'inquiètent de cette nouvelle habitude et ont relayé leurs plaintes auprès des autorités communales et du Foyer Schaerbeekois. Et si ce vendredi, à Schaerbeek, on semblait découvrir cette nouvelle pratique, d'autres la connaissent depuis bien plus longtemps.

Chez Infor-Drogue, en effet, Antoine Boucher, décrit les effets du protoxyde d'azote. Il s'agit d'un gaz parfois qualifié d'"hilarant", à cause de ses effets euphorisants. Il est généralement utilisé par des consommateurs plus âgés, notamment lors de fêtes ou de festivals. Ce qui rend les faits constatés à Schaerbeek plutôt inhabituels. Ce gaz est notamment utilisé en cuisine donc ne devrait pas être toxique, précise encore Antoine Boucher.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir