À Schaerbeek, les horloges avancent plus vite

Depuis quelques jours, certains habitants de Schaerbeek et Saint-Josse constatent un bien curieux phénomène. L'heure affichée sur leurs appareils électriques domestiques, se dérègle régulièrement. Aucune panne de courant n'a pourtant été signalée dans le secteur. Le temps s'écoulerait-il là, plus vite qu'ailleurs? Nous avons voulu comprendre pourquoi le temps passait plus vite à Schaerbeek que dans le reste du monde.

Géraldine nous reçoit dans son lumineux appartement de la rue de la Cible. Depuis le début de la semaine, l'horloge de sa cuisinière et de son four à micro-ondes affiche, le matin au réveil, 30 minutes de plus que l'heure normale. Depuis, elle a appris à vivre avec cette anomalie, et consulte plus régulièrement sa grande horloge murale. Dans le quartier, d'autres maisons sont aussi affectées par ce mal mystérieux.

Une question de fréquence

Pour tenter de comprendre l'origine de ce dérèglement, nous sommes allés chez Sibelga, le gestionnaire du réseau d'électricité à Bruxelles. Au premier contact, Philippe Massart, porte-parole de Sibelga avoue sa perplexité. Il n'avait jusque là, jamais entendu parler d'horloge qui se déréglait toute seule. Il y a pourtant une explication rationnelle. Les quartiers concernés de Saint-Josse et Schaerbeek sont situés à proximité de la chaussée de Louvain où un effondrement de voirie a été constaté la semaine dernière. Depuis, un groupe électrogène a dû être installé pour alimenter les habitants en électricité. Or, pour éviter d’endommager ce groupe électrogène, la fréquence habituelle de 50 Hertz a été légèrement augmentée, avec pour conséquence que les réveils ou horloges qui sont cadencés sur la fréquence électrique, avancent eux aussi un peu plus vite.

Mais, il s'agit, précise Philippe Massart, d'un phénomène tout à fait temporaire. Les groupes électrogènes devraient être arrêtés samedi. Et le temps, reprendra alors sa course normale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir