A Saint-Gilles, un voisin avait repeint des "pavés de la mémoire"

A Saint-Gilles, des "pavés de la mémoire" avaient été repeints par un voisin
A Saint-Gilles, des "pavés de la mémoire" avaient été repeints par un voisin - © Tous droits réservés

Les cinq pavés de mémoire insérés dans le trottoir devant le seuil du 29 rue Coenraets à Saint-Gilles où vivait la famille Kichka et qui avaient été recouverts par un riverain entre fin novembre et début décembre ont été restaurés par la commune en fin de semaine dernière, a indiqué lundi Cécile de Geest, porte-parole du cabinet du bourgmestre Charles Picqué.

Les faits se sont produits à la mi-décembre, ils n'ont donc rien à voir avec les événements de ces dernières semaines. Il n'empêche, certains s'inquiètent. C'est le cas notamment de l'association qui défend la mémoire de la Shoah.

Ces pavés de la mémoire, posés rue Coenraets à Saint-Gilles en décembre dernier, rappelaient aux passants que dans la maison située en face, des juifs avaient vécu avant la deuxième guerre et que certains n'étaient jamais revenus des camps. Ce travail de mémoire a déjà débouché sur la pose de dizaines de pavés à Bruxelles et dans de nombreuses autres villes.

On le doit à l'Association pour la mémoire de la Shoah. Selon celle-ci, les 5 pavés ont été recouverts de peinture rouge par un voisin irrité par ce rappel à l'histoire.

Le riverain qui les a recouverts d'une chape de béton rouge a été entendu par la police. Il a expliqué avoir agi par peur des réactions que la présence de ces pavés auraient pu susciter en face de son domicile. Il a été considéré qu'il ne s'agissait pas d'un acte de vandalisme à caractère antisémite. En conséquence, la portée de son geste lui a été expliquée, mais il n'a pas été poursuivi.

Les pavés de mémoire constituent un projet mémoriel européen initié par l'artiste conceptuel Gunter Demnig qui en a déjà placé quelque 45 000 dans plus de 1000 villes, à savoir en Allemagne, Autriche, Italie, France, Pays-Bas, Hongrie et Belgique.

A ce jour en Belgique, tant en Wallonie qu'à Bruxelles, 110 pavés de mémoire ont été placés. L'Association pour la Mémoire de la Shoah a introduit des demandes pour 10 nouveaux pavés sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale. Le Collège de Saint-Gilles traitera mardi celle concernant la pose d'un pavé supplémentaire sur son sol. La commune en compte 18 actuellement.

RTBF avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK