A Saint-Gilles, "Charles Picqué n'est pas Charlie", selon Ecolo-Groen

Le dessin refusé par le collège de Saint-Gilles
Le dessin refusé par le collège de Saint-Gilles - © Groupe Ecolo-Groen de Saint-Gilles

Récemment ouvert aux partis de l'opposition, le journal de la commune bruxelloise de Saint-Gilles voit sa publication suspendue. Le collège refuse de publier une caricature du groupe Ecolo-Groen critiquant la volonté de la majorité de construire un parking dans le quartier "Hôtel des Monnaies". Charles Picqué dit vouloir conserver à l'"Info Saint-Gilles" son caractère informatif.

S'il n'y avait pas été obligé par une ordonnance régionale, sans doute le bulletin communal de Saint-Gilles n'aurait-il pas ouvert ses pages aux groupes de l'opposition. Jusqu'à cette année, en tout cas, la majorité PS-MR n'accordait aucune place aux autres partis dans le périodique destiné à la population, contrairement à ce qui se pratique de longue date dans plusieurs communes.

Pour la première livraison 2015 de l'"Info Saint-Gilles", le groupe Ecolo-Groen a donc fait parvenir au responsable du périodique une caricature critiquant la volonté du bourgmestre, Charles Picqué, de construire un parking sous la place Janson. Dont coût: 6 millions, chiffre vivement contesté par la majorité.

Parution bloquée

Mais le collège refuse de publier le dessin dans "Info Saint-Gilles". "Je ne veux pas tomber dans des jeux politiciens locaux", déclare le bourgmestre Charles Picqué à la télévision régionale Télé-Bruxelles. "Il est important que le journal communal garde sa principale préoccupation, c'est-à-dire informer, sinon vous êtes là avec des dessins, éventuellement des slogans et je pense qu'il faut avoir le souci d'informer, sur les opinions de chacun, bien sûr".

Mais le groupe Ecolo-Groen refuse de transmettre un autre texte pour publication. Pour Alain Maron, chef de groupe, il n'appartient pas à la majorité de décider - et encore moins de censurer - du contenu des contributions de l'opposition, hors les cas de diffamation ou de racisme, bien entendu. "Charles (Picqué) n'est visiblement pas Charlie", ironise le conseiller communal Ecolo.

En attendant de trouver un consensus, la parution d'"Info Saint-Gilles" est suspendue. La semaine prochaine, les chefs de groupe au conseil communal se rencontreront pour fixer les règles de publication des diverses contributions au journal communal.

Parce que, pour l'instant, Saint-Gilles n'a encore établi aucun règlement en vertu de la nouvelle ordonnance régionale.

Si l'on jette un oeil dans d'autres communes, les pratiques apparaissent multiples. Ixelles dispose d'un règlement particulièrement sévère et contraignant (ni dessins, ni logos, ni caricatures), Schaerbeek accepte les photos et les dessins, certaines communes ont ouvert les pages du magazine local à l'opposition depuis longtemps, d'autres ne s'y résignent que contraintes et forcées par la nouvelle loi communale.

P. Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK