À Namur, on encourage les Diables de la tête aux pieds

Tee-shirts, lunettes, chaussettes pour rétroviseurs, les supporters des Diables pourront désormais être équipés de la tête aux pieds avec ces chaussures aux couleurs de l'équipe nationale.

Depuis 3 ans, Guillaume Gillet décore des baskets de grandes marques dans son petit atelier namurois. Dernière tendance en date: des patchs interchangeables de toutes les couleurs, scratchés à l'arrière des sneakers. Il n'en fallait pas plus à l'artiste pour trouver l'inspiration patriote: quelques coups de peinture noir-jaune-rouge et voilà des baskets personnalisées! Ici le drapeau belge, là le trident des Diables, de quoi sauter toujours plus haut que les supporters adverses. Des supporters que Guillaume Gillet n'oublie pas pour autant puisqu'il propose, sur des baskets en tissus cette fois, de mettre à l'honneur en plus de la Belgique, la France, l'Espagne ou encore l'Italie: "Ça c'est pour la touche d'humour. Ils ne sont pas qualifiés, alors j'ai mis d'un côté "Maybe next time" (ndlr: "Peut-être la prochaine fois") et à l'arrière "Italie 2022?"", à eux de juger du clin d’œil.

Les souliers pour hommes s'endiablent

Autre atelier, autre technique. Jean-Pol Almau nous accueille dans sa boutique à deux pas de la gare de Namur. Dans une ambiance boudoir, on découvre sa création, pensée en collaboration avec Guillaume Gillet qui a apporté son savoir-faire pour le pochoir du diable. Les garants des derbies se parent quant à eux des couleurs du drapeau belge. "C'est une commande tout à fait particulière. Le client est un habitué, un calcéophile passionné de souliers et il voulait des souliers absolument nationaux. Il voulait être patriote jusqu'au bout des pieds !"

Il aura fallu une vingtaine d'heures à Jean-Pol Almau pour terminer cette paire de souliers qui sera sans doute portée par son heureux propriétaire demain à l'occasion du second match de poules pour les Diables au mondial.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK