A Modave, l'éolienne citoyenne sort de terre

A Modave, l'éolienne citoyenne sort de terre
A Modave, l'éolienne citoyenne sort de terre - © Tous droits réservés

Présenté pour la première fois aux riverains en février 2014, c'est un projet à la fois ambitieux et novateur qui se concrétise à Modave. L'éolienne citoyenne de la commune condruzienne est en cours de montage depuis ce jeudi 12 avril et se poursuivra encore ce vendredi 13 avril durant une bonne partie de la journée, dans le parc éolien du lieu-dit "Les Trinitaires", qui au total en comptera cinq. Cette éolienne citoyenne sera exploitée par la coopérative "Eole Modave" créée en janvier 2017. A l'époque elle compte alors 45 coopérateurs. Ils sont à ce jour une septantaine, la commune elle-même ayant acquis une moitié des parts environ. Là où le plus souvent, la création d'un parc éolien crée des grincements de dents, ce projet a suscité d'emblée beaucoup d'enthousiasme, comme l'explique Raphaël Dugailliez, Administrateur délégué d'Eole Modave : " Un parc éolien c'est un outil rentable mais si tous les dividendes partent en France ou en Hollande, ça fait en effet grincer des dents. Ici, on a opté pour un projet qui permet aux riverains et à la commune d'en être les acteurs et de s'enrichir par la même occasion". D'une puissance de 3,2 MW, cette éolienne produira chaque année de l'électricité pour l'équivalent de 2000 à 3000 ménages et cela, durant une vingtaine d'années. Coût de l'opération?  "Pour la coopérative on a un investissement de quatre millions d'euros que l'on va financer sur une durée de treize ans" précise Raphaël Dugailliez "c'est un investissement important mais le projet est tout à fait rentable. Après, il faudra que le vent souffle et chaque fois que le vent soufflera ça permettra de produire de l'énergie renouvelable. C'est le but prioritaire. Cette éolienne n'est pas d'abord une machine à fabriquer de l'argent, c'est d'abord une machine qui se veut un modèle de transition énergétique". L'ensemble des cinq éoliennes représentent un budget d'environ vingt millions d'euros. Elles seront pleinement opérationnelles dès le mois d'août prochain. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK