A Lobbes, le CDH et le PS sont au coude à coude

 

Six ans de mandature, et un contrat conclu avec l’électeur rempli : c’est ainsi que Marcel Basile (CDH) qualifie le travail de son équipe. La majorité peut notamment se targuer de la création d’un projet de résinsertion par l’emploi à la ferme de la Forestaille. Elle met aussi en avant une plus grande participation citoyenne et, surtout, la mise en place du plan communal de développement rural.

Emmenées par Marcel Basile (CDH) et Francis Damanet (MR), les deux listes de la majorité prônent donc la continuité et tablent sur leur bilan pour convaincre l’électeur.

Mais ce bilan, justement, l’opposition le conteste vivement. Tête de liste PS, Tommy Leclercq juge la gestion financière désastreuse, il déplore que trop peu de projets ont été concrétisés et dénonce un manque d’investissements dans les infrastructures sportives et de loisirs.

Ecolo, de son côté, juge tout aussi sévèrement le travail de la majorité, qui se résumerait à des politiques menées en vase clos, sans concertation des citoyens. Pour tenter de décrocher trois sièges (deux de plus qu’il y a six ans), Ecolo misera sur la jeunesse avec Guillaume Grawez, 29 ans, la plus jeune tête de liste de la commune.

Les critiques sur le travail mené par la majorité fusent même jusqu’au sein de la majorité elle-même. Pierre Navez (échevin actuel) et Yves Lecoq (conseiller communal), tous deux CDH, ont quitté le navire. Ils lancent une nouvelle liste : " LOB’Ensemble ", à ne pas confondre avec " Ensemble ", une liste déposée en toute dernière minute et qui sera menée par un ancien bourgmestre, André Bondroit.

A Lobbes, au vu des résultats serrés du dernier scrutin et du climat actuel, la campagne sera dure, sans aucun doute.

Jérôme Durant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK