A Linkebeek, les élections communales s'annoncent comme un duel entre deux frères

Une partie des élus de la liste de l'ex-bourgmestre non nommé, Damien Thiéry, a choisi de se présenter contre lui.

Le parti DéFI a pris parti pour les dissidents. Et parmi ces dissidents, on trouve le frère de ce même Damien Thiéry, qui est aussi l'actuel président du CPAS. Peut-on dès lors parler d'affrontement fratricide ?

Fratricide, le mot est peut-être un peu fort, s'agissant de politique. Personne, bien sûr, ne mourra au terme de l'affrontement. D'autant que les deux frères Thiéry ne brigueront pas le même type de mandat. Damien postulera au conseil communal. Philippe sera candidat au CPAS.

Dans les communes à facilités, il s'agit de listes distinctes. Néanmoins, il y a bel et bien rupture politique entre les deux frères. Philippe Thiéry en parle sans langue de bois. "Comme je l’ai dit à mon frère, ça aurait été plus simple si on habitait chacun dans une commune différente pour faire de la politique. Mais ce n’est pas le cas ! Ça aurait aussi été plus simple si l’un de nous deux ne faisait pas de politique à Linkebeek. Mais ce n’est pas le cas non plus ! Moi, je peux – sans trop de soucis – faire la part des choses."

Pour l'instant, la liste où figureront l'actuelle bourgmestre Valérie Geeurickx et l'échevin Yves Ghequière n'a encore ni nom ni chef de file. Pour Damien Thiéry, présenter une liste dissidente fera le jeu de la ministre flamande des Affaires intérieures, la N-VA Liesbeth Homans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK