A Liège, les titres-services génèrent moins d'emplois qu'ailleurs

En région liégeoise, les titres-services ont généré 13 000 emplois en 2011.
En région liégeoise, les titres-services ont généré 13 000 emplois en 2011. - © Belga

C'est une nouveauté de l'année qui fera mal au portefeuille : le prix des titres-services a augmenté. Ils passent de 7,50 euros à 8,50 euros. En Belgique, ce secteur fonctionne bien, avec plus de 830 000 utilisateurs. En quelques années, grâce à ce système, 150 000 personnes ont pu se réinsérer dans des circuits de travail légaux. Mais en province de Liège, malgré l'implantation de nombreuses entreprises de titres-services, le nombre d'emplois créés est moins important qu'ailleurs.

En région liégeoise, les titres-services ont généré 13 000 emplois en 2011. Proportionnellement,  le secteur est légèrement moins porteur d'emplois chez nous que dans les autres provinces du pays, même si Liège accueille un grand nombre d'entreprises de titres-services.

Pour Geoffrey Goblet, de la FGTB Liège Huy-Waremme, il faudrait revoir à la hausse leur système de subsidiation: "On remarque que de plus en plus d'entreprises ont des dettes à l'ONSS et sont amenées à devoir déposer le bilan quelques mois après parce que les subventions ne sont pas augmentées et qu'elles ne répondent pas aux nécessités du secteur".

Et cette augmentation du titre-service ne va pas aider le travailleur: "Ça va même mettre en difficulté certains travailleurs" souligne Geoffrey Goblet, "puisque des échos que l'on a, notamment au travers de nos délégués syndicaux et de nos affiliés, c'est que de plus en plus de clients ont tendance à rogner sur le nombre de titres-services achetés. Par exemple, quelqu'un qui achetait 4 titres-services par semaine pour faire sa maison va passer peut-être à 3 titres par semaine, ou faire une semaine sur deux plutôt que toutes les semaines. On va donc avoir une réduction de l'activité, donc une réduction du temps de travail, donc une réduction salariale".

Au total, la Province de Liège compte environ 300 entreprises de titres-services.

 

E. Dagonnier