À la veille de sa première séance, le nouveau Ciné4 séduit déjà les Nivellois

Les cinéphiles nivellois ont dû faire preuve de patience. Le seul et unique cinéma de la ville, l’Athéna, a fermé ses portes en 2003. Après maintes péripéties, quatre années de travaux de rénovation et une date sans cesse reportée, l’ouverture du Ciné 4, c’est le nouveau nom du cinéma, était plus qu’attendue. "Au Centre culturel, cela fait plusieurs années que nous proposons un ciné-club, qui est toujours très bien suivi. Et depuis quand les gens ont su que les travaux étaient en cours, on a senti un intérêt grandissant chez eux", note son directeur, Pierre-Yves Darquenne. Avant les premières séances, le public était donc invité à découvrir les deux salles de 152 et 82 places, entièrement rénovées. Des projecteurs et une installation son de la dernière génération, des fauteuils confortables, une façade au goût du jour dans les tons gris, voilà ce qui a changé depuis l’Athéna. "Sinon, c’est la même configuration qu’avant : une salle en bas, une en haut et un petit espace cafétéria à l’entresol. Il y a juste un peu moins de sièges, vu qu’on a épaissi les murs pour l’isolation acoustique", précise encore Pierre-Yves Darquenne.

Confort et proximité

Avant l’ouverture des grilles, prévue à 14h ce dimanche, une vingtaine de curieux de tous âges faisaient déjà la file devant le 4 rue de Soignies. Et les salles n’ont pas désempli pendant tout l’après-midi. Le public apprécie le confort du nouveau cinéma et surtout sa proximité : "On était toujours obligé d’aller à l’extérieur, ce qui n’est pas évident si on ne conduit pas. Et ce n’est pas la même chose à la télé…", remarque une dame qui a bien connu le cinéma Athéna avant sa fermeture. "On espère pouvoir en profiter au maximum. Nous habitons dans le centre de Nivelles et nous pourrons venir à pied", se réjouit un autre spectateur. Les Nivellois n’avaient jusqu’ici pas d’autre choix que de se rendre à Braine-l’Alleud, Waterloo, Charleroi ou même Bruxelles pour voir des films. Une maman applaudit aussi la programmation : "Je connais le cinéma Athéna depuis que je suis petite et, ce qui me fait vraiment plaisir, c’est qu’il rouvre avec une proposition un peu différente, des films plus alternatifs. Ça me fait plaisir de pouvoir montrer du cinéma de qualité à mes enfants sans devoir aller à Bruxelles". La plupart des films seront par ailleurs proposés en version originale.

On a essayé de composer une programmation qui plaise à tout le monde

Sur l’écran ce dimanche, pas encore de films mais des bandes-annonces, histoire de donner un avant-goût de la sélection opérée par le nouvel animateur-programmateur du cinéma, Grégory Lacroix. "On a essayé de composer une programmation qui plaise à tout le monde. Tous les Nivellois ont envie de se retrouver dans ce cinéma. On sait qu’ici, il y a un public qui est en attente de cinéma d’auteur, qui représente la majeure partie de la programmation, mais nous sommes aussi attentifs à programmer des films un peu plus commerciaux pour les familles, surtout en période de congés scolaires", explique-t-il. À l’affiche du Ciné4, dès ce mercredi, on pourra voir "Les Filles du Dr March", "1917" ou "La Fille au Bracelet", pour les plus cinéphiles. "Le Prince oublié" ou "L’Appel de la Forêt" s’adresseront plus au public familial. "On a le luxe d’avoir deux salles, ajoute-t-il. On peut donc en dédier une à des films plus grand public et l’autre à des films plus intimistes". Le cinéma ouvre en pleine saison des cérémonies de remises de prix, un focus sera mis sur les Césars et les Magritte, mais aussi à la veille des vacances de carnaval. "On avait raté le coche de la Toussaint et de Noël. Là, on avait rattrapé le coup avec une formule ciné-club, rappelle le programmateur. On ne voulait donc pas rater cette période un peu plus familiale. On verra si le public des ados répond présent aussi". Une séance inaugurale est prévue ce lundi soir, sur invitation, mais la toute première projection grand public aura lieu mercredi à 13h30.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK