A Charleroi, le métro est gratuit toute la journée

Début 2012, Charleroi avait fêté en grande pompe l'inauguration de son "tour de ville" enfin possible en métro. La fameuse boucle autour du centre-ville desservant huit stations, avec un tram ou un métro toutes les 7 minutes dans les deux sens, marque l'aboutissement d'un projet lancé dans les années 70 puis laissé en rade pendant 20 ans.

De cette boucle partaient déjà deux lignes, l'une vers Gilly et l'autre vers Anderlues. A partir de ce samedi, une troisième voit le jour, vers Gosselies-Centre. Elle rallonge le réseau de dix kilomètres.

Marc Devogel, directeur adjoint des TEC-Charleroi, explique que "18 points d'arrêt ont été ajoutés sur le grand axe Nationale 5 qui relie Charleroi à Gosselies, et bien entendu tous les commerces qui se trouvent le long de la ligne sont desservis."

Les travaux de cette nouvelle ligne ont coûté à eux seuls 70 des 125 millions qui ont été réinvestis par la Société régionale wallonne du transport (SRWT) ces dernières années dans le métro carolo.

La ligne va entraîner une redistribution de l'offre des bus dans cette partie-là de Charleroi. Mais elle fait du métro carolo un réseau enfin cohérent, dont les TEC-Charleroi espèrent qu'il sera adopté par les utilisateurs.

L'objectif est de passer des 8 millions de passagers transportés à dix millions.

Alain Vaessen

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK