A Beersel, Dorothée mise sur l’horticulture bio, locale et de saison

Le bio n’a pas conquis que les rayons des grandes surfaces. Désormais, certains fleuristes proposent aussi des tournesols, cosmos ou dahlias cultivés ici et sans pesticides. Ces fleurs n’ont pas grandi sous serre, elles n’ont pas traversé les océans, elles n’ont pas non plus empoisonné les petites mains qui les soignent. Visite d’un jardin extraordinaire, à quelques kilomètres de Bruxelles. Bienvenue chez Dorothée De Keyzer, passionnée de jardinage et de dahlias en particulier.

"Les Dahlias sont plantés en juin, et commencent à produire fortement à la fin du mois d’août jusqu’à fin octobre. L’hiver les tubercules sont sortis de terre, divisés et conservés à l’abri du gel. Je récolte les graines qui permettront peut-être de créer une nouvelle variété car les coloris de dahlias sont infinis et la plante est à la fois vigoureuse et très généreuse".

Avec mille six cents plants de dahlias, Dorothée ne vit pas encore de la vente de ses fleurs. Elle poursuit donc en parallèle, son autre activité, beaucoup plus sédentaire, de graphiste. Pourtant, l’intérêt croissant des consommateurs pour l’environnement lui permet d’espérer une véritable reconversion professionnelle.


A lire aussi : Semaine du bio : de plus en plus d’agriculteurs procèdent à une reconversion


Comme elle, d’autres producteurs de fleurs, dans et autour de Bruxelles, misent aussi sur la fleur, bio, locale et de saison. Un nouveau marché aux fleurs a d’ailleurs récemment vu le jour dans le centre de Bruxelles. Pour les encourager ou simplement découvrir leur production, on peut les retrouver ce dimanche 22 août, au Vismet (place Sainte-Catherine) de 11 à 18 heures.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK