A Bassenge, le bourgmestre s'organise pour interdire la soirée "Projet X"

L'esprit d'une soirée "Projet X", c'est le no limit.
L'esprit d'une soirée "Projet X", c'est le no limit. - © youtube

La semaine dernière, une soirée "Projet X", sorte d'immense fête à domicile, était interdite par les autorités communales de Herve. L'événement, qui fait référence à un film américain mettant en scène la débauche de jeunes gens, n'avait pas pu avoir lieu. Cette fois, c'est à Boirs, dans la commune de Bassenge, que ce type d'événement pourrait se produire. Mais les autorités prennent déjà leurs dispositions.

L'esprit de ce genre de soirée, c'est le "no limit". L'alcool à profusion, les filles dénudées, le délire extrême allant jusqu'à la destruction des lieux. Généralement, ce type d'événement s'organise chez des particuliers et n'est donc soumis à aucune autorisation. Mais voilà, quand il fait l'objet d'une publicité sur des réseaux sociaux ou des sites proposant des activités diverses, il ne relève plus de la sphère privée et est dès lors soumis à autorisation. Fort de cet argument, la semaine dernière, le bourgmestre de Herve qui craignait des débordements a donc purement et simplement interdit la manifestation.

Cette fois, c'est la commune de Bassenge qui est concernée. La "project X party" est annoncée pour le 30 juin, juste après les examens. L'endroit précis n'est pas encore connu mais il s'agirait d'un lieu isolé avec un coin camping et une sono. Les autorités de la commune de Bassenge ne l'entendent pas de cette oreille. Le bourgmestre a d'ores et déjà contacté la police et annonce son intention d'appliquer les mêmes mesures que son collègue de Herve. Il ne souhaite pas voir se dérouler sur son territoire une activité qu'il juge dégradante pour la jeunesse.

 

P. Scheffers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK