7000 boîtes de secours bleues, avec le nom de la bourgmestre sortante, distribuées à Courcelles

La vigilance est de mise en cette période pré-électorale mais visiblement, tout le monde ne l'a pas compris ! Dernier exemple en date : à Courcelles. La bourgmestre sortante MR, Caroline Taquin, a distribué des boîtes de "prévention sécurité" bleues, comme son parti, avec son nom dessus. 7000 seniors courcellois l'ont reçues.

C’est la Nouvelle Gazette qui le révèle ce jeudi matin. Evidemment, ça pose question mais il faut tout de même préciser qu'il s'agit d’abord d'un préventif puisque ces boîtes contiennent un document avec une série d’infos sur son propriétaire, utiles en cas d’accident ou de problème de santé. Il y a déjà eu ce type de distribution dans la région mais les boîtes étaient jaune fluo. Ici, elles sont bleues, au couleur du MR.

Caroline Taquin se défend en expliquant qu'elle n'a pas choisi la couleur de la boîte mais aussi en rappelant qu’elle ne se présente pas avec l’étiquette MR mais bien sur une liste d’ouverture, la Liste de la Bourgmestre. Alors, son nom est affiché dessus "mais ça, ça se fait chaque fois, dit-elle, qu'un membre du collège est à l'initiative d'un projet."

"Je suis blindée... j'ai connu pire ;-) "

Sur les réseaux sociaux, la bourgmestre a commenté "l'attaque" dont elle fait l'objet, avec ironie et confiance. "J-39 Les attaques 'coup dans l'eau' débutent ! (…) Je m'en doutais, ça me fait rire car j'ai connu pire. Je suis blindée et certaine du travail accompli au quotidien (…) Certains grattent et s'amusent tandis que d'autres travaillent."

"Une chose est certaine, ajoute-t-elle : cette pseudo dénonciation 'coup dans l'eau' n'est pas l'affaire du MR, du cdH ou d'Ecolo."

A-t-elle commis une faute ?

La règle est la suivante : pas de cadeau en cette période de prudence électorale. Dans les trente jours qui suivent les élections, les candidats doivent aussi déclarer leurs dépenses électorales et l'origine des fonds.

La ministre des Pouvoirs locaux peut aussi intervenir en cas de dérapage mais pour Caroline Taquin, il s'agit juste d'un projet qui suit son cours et "pas de chance" si la distribution des boîtes à tartines arrive maintenant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK