7 PME wallonnes sur 10 ont procédé à des innovations technologiques récemment

Les très petites structures se développent moins vite que les PME de plus de 10 personnes (illustration).
Les très petites structures se développent moins vite que les PME de plus de 10 personnes (illustration). - © AFP PHOTO PHOTO/ALAIN JOCARD

On se penche à présent sur les résultats d'une enquête concernant le degré d'innovation technologique des PME wallonnes. Une enquête menée par Innovatech, une asbl de promotion des innovations technologiques située à l'aéropole de Gosselies, et financée par l'Europe et la Région wallonne. Sur les mille PME consultées, 7 sur 10 ont confirmé avoir procédé à des innovations technologiques dans les trois dernières années. Une volonté d'aller de l'avant qui est suivie d'une croissance plus forte.

7 PME wallonnes sur 10 ont donc innové, soit en lançant un nouveau produit, un nouveau service ou en créant un nouveau procédé de fabrication. Un chiffre d'autant plus impressionnant que la crise a frappé de plein fouet l'économie à partir de 2009. "Dans le cadre d’une crise, il faut se remettre en question, résister. Et l’innovation est aussi un moyen de passe la crise, déclare Marie-Hélène Van Eyck (directrice de l'asbl Innovatech). On voit vraiment que les entreprises qui innovent ont mieux résisté à cette crise que les autres."

Second constat : les PME qui se sont fait aider pour concrétiser leurs projets se portent mieux. "Celles qui vont s’ouvrir à l’extérieur, qui vont aller chercher de nouvelles idées et qui ont remis en question leur processus, ont connu une croissance (27,1%). Alors que celles qui l’ont fait seules ont connu une croissance beaucoup plus faible, en moyenne 4,1%."

Gros bémol, tout de même: les très petites structures, qui représentent plus de la moitié des PME wallonnes, se développent moins vite. "Les entreprises jusqu’à neuf personnes ont vraiment des difficultés de croissance, avec une moyenne de croissance se situant autour des 4% alors que les entreprises au-dessus de 10 personnes vont avoir une croissance de plus de 10%."

Une explication parmi d'autres : les petites entreprises sont surchargées de travail et n'ont pas le temps de faire appel à des conseils extérieurs, même quand ils sont gratuits comme chez Innovatech.

Christine Borowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK