600 supporters en situation de handicap au Standard de Liège

600 supporters extraordinaires au Standard de Liège
600 supporters extraordinaires au Standard de Liège - © RTBF

Ce mardi, l'AWIPH, l'Association Wallonne pour l'Intégration des Personnes Handicapées, s'est associée au Standard de Liège pour une nouvelle édition d'"une journée extraordinaire pour supporters extraordinaires". Au total, 600 supporters en situation de handicap, venant de services et associations des quatre coins de Wallonie, y ont été accueillis.

Un peu avant midi, les joueurs ont fait leur apparition sur le terrain de l'académie Robert Louis Dreyfus. Les supporters ont eu la possibilité d'assister à un entrainement de l'équipe première. Et pour ces supporters, c'est une belle journée, comme en témoignent quelques-uns d'entre eux: "Je les ai déjà vus à la télévision, c'est pas la même chose, c'est plus impressionnant ici sur place". "C'est vraiment bien d'avoir organisé cela, l'ambiance est bonne, tout le monde s'amuse, tout le monde crie". "J'ai hâte de faire des photos avec eux et d'avoir des autographes. C'est une toute belle journée". "J'adore le Standard de Liège depuis que je suis tout petit, mon rêve est en train de se réaliser".

Les supporters viennent des quatre coins de la Wallonie, les personnes qui les encadrent apprécient également l'instant qui restera gravé dans les mémoires: "Ça fait plaisir de les voir sourire et qu'ils soient contents" explique Fabienne Lermoyeux, du Centre Arthur Regniers.

Jean-Marc Bricteur, du Centre "L'Oiseau Bleu", les accompagne aussi: "C'est vraiment l'occasion de venir se détendre, de profiter d'une certaine ambiance dans les tribunes, d'ailleurs on les a entendus quand les joueurs sont arrivés sur le terrain. C'est donc une journée tout à fait exceptionnelle".

Parmi les accompagnateurs également, Paul Bruwier, papa d'un adulte handicapé: "Je crois que ça devrait se faire plus régulièrement parce qu'il me semble que les handicapés doivent faire partie normalement de la société, comme tous les autres".

De leur côté, les joueurs du Standard sont sensibles à ces moments de partage avec les personnes handicapées: "Moi-même j'ai une fille qui a des petits soucis physiques et psychomoteurs, ça me touche vraiment beaucoup. Quand on peut faire plaisir, c'est avec tout notre cœur qu'on le fait" témoigne Laurent Ciman, joueur du Standard. "Beaucoup de supporters nous ont fait plaisir jusqu'à présent. Aujourd'hui, ce sont des personnes handicapées, je crois que c'est à nous de leur rendre cette journée heureuse" souligne également Paul-José Mpoku.

Dans le courant de l'après-midi, les 600 invités visiteront le stade de Sclessin.

Marc Mélon

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK