50 ans de Forest National: chanter devant 20.000 fleurs à défaut de chanter devant du public

Forest National: chanter devant 20.000 fleurs à défaut de chanter devant du public
2 images
Forest National: chanter devant 20.000 fleurs à défaut de chanter devant du public - © Jennifer Istace

A Forest National, des fleurs remplaceront les spectateurs et des artistes se produiront dans une salle vide de son public, à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 16 mai prochain. L’action, symbolique, vise évidemment à soutenir le secteur de la culture et à redonner espoir aux artistes.

20.000 fleurs pour 20.000 spectateurs 

Forest National vide, désert comme il est depuis 14 mois. Mais Forest National vivant grâce à 20.000 tulipes et roses déposées sur les sièges. Elles représentent les spectateurs, absents depuis plus d'un an. La salle mythique célèbre ses 50 ans, mais parallèlement, chaque fleur pourra être parrainée et l'argent récolté sera reversé aux travailleurs de l'ombre du spectacle vivant : "On peut acheter un ticket, une fleur, un bouquet évidemment", explique Coralie Berael, directrice de Forest National. "Le but, c'est d'aider le secteur à tenir le coup parce que ce tunnel est vraiment très très long. Il faut vous imaginer sans revenus pendant 14 mois et ce n'est pas encore fini". 

"Un artiste, tout seul, n'existe pas"

Tout au long de la journée, des artistes vont se succéder dans un Forest national vide, histoire de redonner vie à cette salle mythique. Ce matin c'est la chanteuse française Julie Zenatti qui a lancé l'opération: "C'est une belle initiative de fleurir Forest National et on s'en relèvera beaucoup plus fort et solidaire. On ne se rend pas compte qu'un artiste tout seul n'existe pas". 

Les fleurs ne seront pas jetées, elles iront garnir les centres de vaccination: "c'est aussi très symbolique, la vaccination, c'est notre ligne de vie", pour Coralie Berael. "Pour chaque personne qui se fait vacciner et qui sort d'une centre de vaccination, c'est une personne que l'on voit rentrer dans une salle de spectacle". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK