4G: Evelyne Huytebroeck déposera une proposition avant la fin du mois

De là à voir un lien de cause à effet entre le coup d'éclat de Didier Bellens et la prochaine avancée du dossier de la 4G à Bruxelles, il n'y a qu'un pas.

Un pas allègrement franchi par le quotidien "L’Écho" dans un article par ailleurs lourd de menaces. On peut y lire : "Si un compromis acceptable n'intervient pas rapidement, certains partis de la majorité se disent prêts à prendre des initiatives".

Rien de surprenant dans le chef du ministre Open-Vld des Finances, Guy Vanhengel. Son parti n'a pas voté l'ordonnance fixant à 3 volts/mètre le seuil de rayonnement électromagnétique autorisé par antenne de mobilophonie.

Plus surprenant dans le chef du Ministre de l'économie, le CDH Benoît Cerexhe. Son parti se montrait très fier d'avoir voté l'ordonnance bruxelloise en 2007.

On ne touchera pas à la norme de 3 volts/mètre

Du côté de la ministre de l'Environnement, on dément tout lien entre la sortie du patron de Belgacom et la prochaine proposition, qualifiée d'innovante, pour résoudre le problème. On y travaille depuis longtemps déjà. Une fois les essais techniques réalisés, la proposition viendra sur la table dans les quinze jours. Et le cabinet de la ministre insiste : "On ne touchera pas à la norme bruxelloise de 3 volts le mètre".

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK