48% des jeunes Wallons choisissent le néerlandais comme deuxième langue

La majorité des élèves wallons préfereraient l'anglais comme deuxième langue.
La majorité des élèves wallons préfereraient l'anglais comme deuxième langue. - © Belga

Une statistique pour le moins étonnante vient éclairer cette rentrée du secondaire. De moins en moins de petits Wallons choisissent le néerlandais comme deuxième langue. Selon les chiffres, ils ne seraient que 48%. Les autres privilégieraient l'anglais.

Les chiffres datent de 2009 mais dans les classes rien n'a beaucoup bougé. Le néerlandais reste le parent pauvre des élèves en Région wallonne. 48%, cela veut dire que la majorité des élèves Wallons n'auront jamais de cours de néerlandais.

"Peut-être est-ce l’histoire de la Belgique, lance Jocelyne Laurent (directrice de l'école du futur à Mons). Ou trouvent-ils que l’anglais est une langue beaucoup plus internationale qui leur permettra d’aller plus loin…" Une vision des choses que nous avons eu l’occasion de vérifier sur le terrain, dans la cour d’école plus précisément. "Quand tu vas dans des pays étrangers, tout le monde parle anglais, nous dit ce jeune. Le néerlandais, à part en Belgique et aux Pays-Bas, on ne le parle pratiquement nulle part."

D’après la directrice interrogée, les enfants "vont se débrouiller avec le français et l’anglais. Si toutefois, ils sont confrontés à ce problème un jour, ils apprendront le néerlandais de manière intensive, en suivant des cours particuliers par exemple…"

Un optimisme qui tranche avec la réalité du marché de l'emploi. Le bilinguisme reste un élément décisif. A Bruxelles surtout mais aussi désormais en Wallonie.

Mathieu Van Winckel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK