Sarah Barzotti dément avoir maltraité ses chiens mais le parquet ouvre une enquête

4 chiens maltraités saisis chez la fille de Claude Barzotti
4 chiens maltraités saisis chez la fille de Claude Barzotti - © Rtbf illustration Refuge Sans Collier

La fille du chanteur Claude Barzotti a-t-elle maltraité ses chiens ?
Le 12 août dernier, la police d’Ottignies Louvain-la-Neuve a en tout cas saisi 4 chiens dans la propriété de Sarah Barzotti, à Céroux-Mousty (Ottignies).

L’intéressée était partie en vacances plusieurs jours auparavant ; mais ses chiens étaient restés seuls dans le jardin. Une personne a donné l’alerte. A leur arrivée, les forces de l’ordre ont trouvé les animaux dans une situation sanitaire jugée "extrêmement préoccupante". Un vétérinaire est intervenu. Trois des quatre chiens ont été confiés au refuge "Sans Collier", à Perwez. "Le quatrième aurait été pris en charge par un tiers", explique Sébastien de Jonge, directeur du refuge. Très vite, de nombreuses personnes, y compris des proches, ont tenté de joindre l’intéressée, en vain !

Son collier rentrait dans la chair

"Un des chiens a dû être sédaté", précise le directeur. "Son collier lui rentrait dans la chair. La chair avait nécrosé autour du collier. Deux autres chiens avaient les oreilles brûlées (par le soleil). Leur peau était aussi nécrosée. Des mouches y avaient pondu leurs œufs. C’est manifestement une négligence qui durait depuis un certain temps et qui est assez grave".

Des plaintes antérieures

Le parquet s’est saisi de l’affaire. "Cela fait bientôt trois ans qu’on a reçu une information pour maltraitance. Mais le constat était difficile à effectuer. Le propriétaire refusait l’accès. Et la maison était surveillée. Cette fois, l’alerte a été donnée". La bourgmestre faisant fonction, Annie Galban, est intervenue. La police s’est rendue sur place et le parquet a été saisi. "Nous espérons que les autorités interdiront à la propriétaire de récupérer les chiens et qu’ils trouveront une famille d’accueil digne", conclut Sébastien de Jonge.

Sarah Barzotti dément

Sarah Barzotti a réagi ; elle nous assure que ses chiens "vivent dans le jardin, où ils disposent d’une niche et d’une zone d’ombre. Dès lors qu’ils tentent régulièrement de s’échapper (avec les plaintes et amendes en résultant), les chiens sont attachés, dans l’attente de la mise en place d’un espace sécurisé (en cours d’élaboration) ". Sarah Barzotti est partie "à l’étranger le 7 août en confiant le soin de ses chiens à une personne de confiance qui est passée quotidiennement à la maison afin qu’ils ne manquent de rien. Le 12 août, la police a été contactée par un riverain dès lors qu’un chien s’était échappé. Comme nous étions absents, les chiens ont été saisis. Cependant, en l’absence de tout fait quelconque de maltraitance ou d’abandon, il est évident que nous demandons à récupérer nos chiens", précise Sarah Barzotti.

Réactions du refuge

Les propos de la propriétaire surprennent la direction de l’association Sans Collier. "A ce jour, cette dame n’a même pas pris la peine de prendre des nouvelles de ses animaux", assure le refuge de Perwez. "Les faits sont notifiés dans le procès-verbal de la police. Le parquet a ouvert une enquête. Le vétérinaire est formel ! Les chiens étaient dans un état déplorable. Aujourd’hui, ils vont mieux. Je rappelle que ce n’est pas la première fois que nous sommes alertés pour des faits de maltraitance animale dans le dossier évoqué. Mais de manière générale, nous devons constater que les propriétaires épinglés pour ce type de faits réagissent de plus en plus en nous attaquant. Nous recevons des lettres d’avocats. Certains propriétaires nient les faits ou les minimisent."

Enquête en cours

Le Parquet du Brabant wallon a ouvert une enquête. "Les faits relatés il y a quelques jours correspondent au contenu du procès-verbal", assure la porte-parole du Parquet. "Les faits sont sérieux. Nous n’avons pas encore eu de nouvelles de la part de l’intéressée et de son compagnon. Mais je vous confirme que le dossier suit son cours". "Je n’ai pas vraiment été étonné en apprenant l’ouverture de ce dossier", confie le Procureur du Roi, actuellement en congé.

Quant à Vanessa Barzotti, la sœur de Sarah, elle ne parvient pas non plus à joindre le couple toujours à l’étranger. "Je n’ai plus rien à voir avec ma sœur", avoue-t-elle. "Je déplore ce qui s’est passé. J’ai de la peine pour ces chiens ! Mais je tiens à dire que je souffre des amalgames, car sur les réseaux sociaux, je reçois des injures ; de nombreuses personnes me confondent avec Sarah. Je subis aussi les conséquences d’une affaire qui ne me concerne pas".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK