4 chevaux errants interceptés par la police en pleine nuit dans les rues de Seraing

Les 4 chevaux hébergés à l'asbl "Animal sans toit" de Faimes vont bientôt retrouver leur propriétaire
Les 4 chevaux hébergés à l'asbl "Animal sans toit" de Faimes vont bientôt retrouver leur propriétaire - © Tous droits réservés

Il était environ 1h30 dans la nuit de samedi à dimanche quand la police de Seraing a été appelée avenue des Marteleurs, près de l’hôpital du Bois de l’abbaye pour des chevaux en liberté. La police a intercepté les animaux pour éviter tout danger sur la voie publique. Elle les a d’abord parqués momentanément dans la cour d’une école fermée par une barrière.

Les autorités ont fait appel à l’Animal Rescue Team des pompiers de Waremme. Philippe Schutters, vétérinaire de la sécurité civile animalière de la Province et coordinateur de l’équipe de secours animal, s’est rendu sur place : "il a fallu les identifier et trouver un moyen pour les mettre en sécurité. J’ai d’abord vérifié au niveau médical si les chevaux n’avaient pas de blessures. Ensuite, on a passé le lecteur de puces pour vérifier l’identification. Seul un des quatre chevaux était identifié."

Seul un des quatre chevaux était identifié alors que c’est obligatoire

Le vétérinaire a dressé une notification à l’Afsca pour dénoncer l’absence de puce sur trois des chevaux. Il rappelle que l’identification des chevaux est obligatoire avec un passeport. "Nous avons pris alors contact avec l’asbl Animal sans toit de Faimes. Les chevaux ont été placés dans ce refuge prévu pour les animaux qui sont en danger durant la nuit."

Fabrice Renard, le président de l’asbl s’est rendu sur place avec un camion deux chevaux et un van pour emmener les 4 bêtes et les héberger dans des box d’urgence. Le propriétaire a été retrouvé. Il s’agit d’un habitant d’Engis. Ses chevaux s’étaient échappés d’un pré situé près du Val saint Lambert.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK