Trois millions pour de nouveaux radars en Wallonie dès 2017

Trois millions pour de nouveaux radars en Wallonie dès 2017
Trois millions pour de nouveaux radars en Wallonie dès 2017 - © Tous droits réservés

2015 a été une année noire sur les routes wallonnes. Les accidents graves ont en effet sensiblement augmenté dans le sud du pays. D'ailleurs, cette augmentation est telle que l'on a recensé, sur les 9 premiers mois de 2015, proportionnellement par rapport à la Flandre presque  deux fois plus de tués sur place.

Benoît Godard, le porte-parole de l'IBSR, l'institut belge de la sécurité routière déplore ces chiffres problématiques. "Avec une augmentation du nombres de tués autour des 20%, la Wallonie a connu une année dramatique. Ça met à mal les efforts qui avait été fournis ces dernières années."

La Région wallonne veut donc mettre les bouchées doubles en terme de sécurité routière et débloque 3 millions d'euros pour des nouveaux radars dès 2017. Ce seront des radars tronçons comme au tunnel de Cointe à Liège ou des radars vitesse et "feu rouge". Ces radars "feu rouge" n'existent pas encore en Wallonie. En Flandre par contre, on les voit depuis près de 20 ans et leur utilité n'est plus à démonter. Ils diminuent de plus de 25% les accidents corporels.

Parquets de police débordés

Augmenter la répression aux points sensibles, la justice salue l'initiative mais tire également la sonnette d'alarme. Les parquets de police sont en effet débordés depuis plusieurs années. A Namur par exemple, ces deux dernières années, on a plus de dossiers classés que de dossiers traités. Pour le Procureur de Roi de Namur, Vincent Macq, il faut éviter d'envoyer un mauvais signal au citoyen.
 

Si demain quelqu'un est flashé, il faut qu'il risque réellement quelque chose devant le tribunal de police ou si il ne va plus devant le tribunal de police, qu'il soit au moins contraint de payer une amende. Il faut donc une cohérence entre la constatation de l'infraction et la réponse. Aujourd'hui, cette cohérence n'existe déjà pas et si demain, on augmente le nombre de radar, elle existera encore moins. Je fais donc un appel au monde politique pour trouver des solutions."

Un message semble t-il compris par le ministre des Travaux publics wallon puisque les services de Maxime Prévot (cdH) planchent pour une formule plus souple qui devrait sortir courant 2016.
 

"On ne peut laisser un sentiment d'impunité. La Wallonie veut être aussi au rendez vous de la sécurité routière et compte à cet effet développer dans le courant de l'année, un régime nouveau d'amende régionalisée. "

La Wallonie doit clairement se doter de moyens et prendre des mesures. Son objectif est en effet ambitieux; réduire de 50% les décès sur les routes pour 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK