22 policiers blessés suite aux échauffourées dans le centre de Bruxelles samedi soir

23 blessés suite aux échauffourées dans le centre de Bruxelles samedi soir
3 images
23 blessés suite aux échauffourées dans le centre de Bruxelles samedi soir - © Tous droits réservés

Des voitures incendiées, des vitrines de magasins saccagées, des pavés et des détritus qui jonchent le sol... le centre de Bruxelles a vécu une soirée d'échauffourées samedi soir, après la qualification du Maroc à la prochaine Coupe du Monde en Russie. La fête a mal tourné: 23 personnes ont été blessées, dont 22 policiers, selon un nouveau bilan de la police. 

Que s'est-il donc passé? 

Des centaines de personnes étaient rassemblées devant la Bourse, drapeau marocain sur les épaules. Elles venaient fêter la qualification de leur équipe à la Coupe du Monde l'année prochaine.

Et puis, "on a constaté que parmi ces supporters, il y avait des gens qui jetaient des objets sur les gens, sur la police et qui commençaient à dégrader des voitures et les installations des Plaisirs d'Hiver," explique le porte-parole de la police Olivier Slosse.

La police décide alors d'intervenir avec une autopompe. Ensuite, des échauffourées éclatent un peu plus loin sur le Boulevard Lemonnier, pas très loin de la gare du Midi, des dizaines de jeunes jettent des pavés, détruisent le mobilier urbain, incendient des voitures et détruisent les vitrines de commerces. Certains, sont même pillés.

"Ils sont entré et ils ont tout cassé dans mon magasin", explique la propriétaire d'un magasin de meubles, sous le choc. 

Deux versions

Pour certains jeunes du quartier rencontrés sur place, la police "a chargé en premier". "C'est juste une simple erreur de la police", dit un jeune "ils ont chargé les gens et ça leur a fait peur. Maintenant ils doivent assumer." De son côté, un supporter explique: "D'un coup, la police a commencé à charger alors que l'ambiance était bon enfant".

Mais selon Olivier Slosse, "il y a des gens qui se sont mêlés à ces supporters, ont cassé des voitures. C'est ça qui a fait qu'on a du à un moment intervenir. Il a souvent des festivités à la Bourse lorsqu'il y a un match de foot. Turcs, Italiens... Peu importe le pays victorieux, on est préparés à ça. Mais là, c'était exceptionnel. "

La police essuie également des critiques du côté des commerçants pillés qui se plaignent de la lenteur de l'intervention de la police. De son côté, cette dernière a assuré qu'elle prendrait ces critiques "en compte dans l'évaluation".  

23 blessés

La tension a fini par baisser peu après minuit. 22 policiers et une personne civile ont été blessés, selon un premier bilan de la police.

Personne n'a encore été interpellé mais la police utilisera les images des caméras de surveillance pour identifier les auteurs. Les dégâts n'ont pas encore été évalués, une enquête est ouverte. 

Images du Boulevard Lemmonier dimanche matin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK