2019, année record pour les parcs d'activité économique en province de Namur

Six nouvelles entreprises se sont installées en 2019 dans le parc Mecalys, dont les TEC wallons qui ont investi 10 millions d'euros pour installer un centre d'entretien pour les bus.
Six nouvelles entreprises se sont installées en 2019 dans le parc Mecalys, dont les TEC wallons qui ont investi 10 millions d'euros pour installer un centre d'entretien pour les bus. - © RTBF

En 2019, le Bureau économique de la Province de Namur a vendu trois fois plus de terrains à des entreprises qu’en 2018, un bon de 8 à 25 hectares. "Ce spectaculaire progrès, commente le directeur général du BEP, Renaud Degueldre, s’explique notamment par une conjoncture économique plus favorable, mais aussi plus d’espaces disponibles dans nos nouveaux parcs, et enfin quelques gros investissements qui se sont concrétisés en même temps".

Comme par exemple l’entreprise Carlier Bois qui investit à nouveau 11 millions d’euros dans le parc Ecolys, après un premier investissement de 4,5 millions en 2015. Ou encore l’entreprise Puratos qui investit 15 millions dans le Parc de Seilles (Andenne) pour y installer un centre de R & D dans le domaine de la boulangerie. Le bon bilan 2019 s’explique aussi par un investissement de Bpost, qui installe un centre de préparation et de distribution de courrier et de colis à la Houssaie ; et les Tec wallons qui installent un centre d’entretien de véhicules et une aire de stationnement pour une flotte de bus au parc Mecalys.

Des projets d’extension dans plusieurs parcs

L’année 2020 s’annonce-t-elle aussi bien que 2019 ? "Cela se présente bien, estime Renaud Degueldre. Nous avons une septantaine de projets en gestation." Cela dit, la question de l’espace disponible dans les parcs d’entreprises revient de manière lancinante. Les parcs du BEP sont remplis à 90%. "D’où l’importance de développer rapidement de nouveaux parcs ou des projets d’extension des parcs existants", insiste le président du BEP Jean-Marie Cheffert. Le problème c’est que les procédures sont très lentes. Je sais de quoi je parle puisque le projet d’extension du parc de Ciney-Hamois a été lancé en 2006 (ndlr JM Cheffert a été bourgmestre de Ciney de 2000 à 2006 et de 2012 à 2018). La commercialisation des surfaces n’est pas prévue avant 2023. Il aura fallu presque 20 ans ! La Région wallonne doit faire le nécessaire pour accélérer et simplifier les procédures."

Les autres projets à court terme sont situés à Bouge (Care-Ys, ouverture prévue en 2023), à Belgrade (Cit-Ys, 2023), Mariembourg (fin 2023), Anthée (fin 2023). A plus long terme, le BEP compte encore étendre le parc Créalys (2025) et celui de Mettet (2025).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK