20 ans de pédagogie active à l'UCLouvain : exemple à l'École polytechnique

Un groupe d'étudiants de première année de baccalauréat a présenté son projet de drone après 11 semaines de travail. Les jeunes suivent la filière d'ingénieur civil au sein de l'École polytechnique de l'UCLouvain. Depuis 2000, les professeurs ont recours à la pédagogie active visant à réaliser des projets concrets en groupe.
Un groupe d'étudiants de première année de baccalauréat a présenté son projet de drone après 11 semaines de travail. Les jeunes suivent la filière d'ingénieur civil au sein de l'École polytechnique de l'UCLouvain. Depuis 2000, les professeurs ont recours à la pédagogie active visant à réaliser des projets concrets en groupe. - © Mathieu Baugniet

Les études d’ingénieur civil sont parmi les plus difficiles. Pour rendre la matière plus attractive, depuis 20 ans, l’UCLouvain propose dès la première année universitaire de la pédagogie active. L’objectif poursuivi : que l’étudiant devienne acteur de son apprentissage.

Depuis la rentrée, les 400 jeunes inscrits dans cette filière ont été répartis en groupe pour travailler ensemble sur la construction d’un drone. Le fruit de leur travail a été présenté vendredi dernier devant tous les étudiants après 11 semaines d’efforts. Une manière de rendre ces études plus concrètes. Et c’est le but !

Un jury et une présentation du projet devant tous les étudiants

Vendredi, c’était l’effervescence au Hall Saint-Barbe où des dizaines de groupes d’étudiants ont fait fonctionner leur drone. Objectif : qu’il s’envole à une certaine hauteur. "Je ne m’attendais pas à ce que les professeurs nous laissent autant d'autonomie entre guillemets mais ça va finalement. On s’en est sorti avec le groupe. On s’entraide aussi et on est bien accompagné", explique Éléonore Eléonore, une étudiante qui apprécie ce type d’exercice pratique.

"Je trouve cela très bien parce qu’on peut directement s’habituer à notre futur métier", développe Thomas, étudiant en première année d’ingénieur civil. "L’avantage de ce type de pédagogie, c’est que cela nous permet directement de savoir si on aime ou pas ces études".

20 ans d’expertise et de recul

L’apprentissage par pédagogie active n’est pas neuf à l’UCLouvain. "C’était le programme "Candi 2000". On a alors décidé de basculer notre programme qui était traditionnel en pédagogie active c’est-à-dire de la pédagogie par problème et par projet", explique Benoît Raucent, professeur à l’École polytechnique.

Si l’idée de base est restée, cette pédagogie active a évolué. Grâce notamment aux nouvelles technologies qui sont apparues. "L’apprentissage des étudiants, c’est plus comme avant juste dans les livres", explique Sandra Soares Frazao professeure à l’École polytechnique. "Aujourd’hui, ils reçoivent des vidéos. Ils ont des devoirs à poster sur Internet. Ils ont des interactions sur des forums. Bref, de quoi faciliter leur apprentissage".

À l’UCLouvain, aujourd’hui plus qu’hier, l’étudiant devient acteur de son apprentissage. Une pédagogie qui ne cesse d’évoluer avec les nouveaux outils numériques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK