17.000 impacts de foudre enregistrés en cette nuit d'orages intenses, peu de dégâts majeurs

17.000 impacts de foudre enregistrés en cette nuit d'orages intenses
4 images
17.000 impacts de foudre enregistrés en cette nuit d'orages intenses - © Tous droits réservés

Des orages intenses sont enfin venus libérer le pays d'une canicule qui dure depuis plusieurs semaines. Arrivés depuis la Flandre occidentale vers 23h, orages, pluies et vents violents ont traversé le pays durant toute la nuit. Selon l'IRM, près de 17.000 impacts de foudre ont été enregistrés entre 3h et 5h du matin, avec un pic à presque 7000 impacts entre 4h et 5h du matin. La zone orageuse s'est décalée vers l'Allemagne ce matin.

Des rafales jusqu'à 130km/h en Campine

Si la pluie ne semble pas avoir causé de problèmes majeurs, c'est surtout le vent qui a été marquant et potentiellement dévastateur, constate mercredi matin David Dehenauw, météorologue à l'IRM (Institut royal météorologique de Belgique). Les rafales les plus puissantes ont été mesurées en Campine anversoise, et plus globalement dans les provinces centrales du pays, ajoute-t-il. "A Retie (près de Turnhout, NDLR), il y a eu des rafales jusqu'à 130 km/h, en début de nuit vers minuit", indique le météorologue. "A Chièvres (dans le Hainaut), nous avons mesuré des rafales de 94 km/h, ou encore de 90 km/h à Uccle ou Deurne".

Après ces orages, les températures seront sensiblement plus basses que ces dernières semaines, tournant autour des 22 degrés dans les prochains jours.

Interventions des pompiers un peu partout dans le pays

Les pompiers ont réalisé de nombreuses interventions : près d'une centaine à Bruxelles, essentiellement pour des branches d'arbres arrachées et des tuiles de toit envolées. Plusieurs tunnels de la capitale ont également fermés suite à des inondations, et rouvert ce matin vers 6h.

Les pompiers de Wallonie picarde sont intervenus à une trentaine de reprises, essentiellement pour le tronçonnage d'arbres couchés sur la voie publique. Les services de secours sont notamment intervenus pour deux incendies à Tournai et Ath. Les pompiers d'Ath sont intervenus à 1h30 du matin pour un incendie qui s'était déclaré dans une habitation de la rue de Oeudeghien (Ath). Le bâtiment avait été frappé par la foudre. Aucun blessé n'est à déplorer. Les services de secours ont également combattu, vers 23h30, un feu qui avait pris dans une maison de la chaussée de Lille à Orcq (Tournai). Là encore, on ne déplore aucune victime. L'ampleur des dégâts causés par ces deux incendies reste encore à déterminer. Les interventions liées à ces orages se sont terminées ce mercredi, vers 06h00 du matin.

En région liégeoise, les pompiers ont du mener un nombre assez limité d'interventions pour dégager des chaussées suite à des chutes de branchages. La foudre est aussi tombée sur la toiture d’un bâtiment jouxtant une écurie à Harzé (Aywaille). Les pompiers de plusieurs zones de secours sont intervenus, il n’y a pas de victime mais les dégâts sont importants. La foudre est aussi tombée sur une cabine électrique haute tension à Comblain-au-Pont. Lorsque Resa a voulu remettre le courant, plusieurs petites explosions se sont produites, mettant le feu à la cabine. L’incendie a là aussi été maitrisé.

Du côté du Brabant Wallon, les pompiers ont effectué une trentaine de sorties cette nuit, essentiellement dans l'ouest de la province, dans la région de Tubize, Rebecq et Braine l'Alleud. Les dégâts sont principalement dû au vent, avec des arbres couchés sur la voie publique ou sur des câbles électriques. Il n'y a pas eu d'inondations.

Dans la région namuroise et dinantaise, les pompiers n’ont été que peu sollicités, malgré la violence du vent et le nombre impressionnant d'éclairs qui ont strié le ciel cette nuit. Seules quelques sorties ont été signalées pour des arbres arrachés, aucun dégât particulier à signaler.

Les transports en commun roulent globalement

Du côté des transports en commun, il n'y a pas de perturbations majeures à signaler. La circulation sur certaines lignes ferroviaires a été temporairement perturbée suite à des obstacles sur les voies. Infrabel dénombre une demi-douzaine d'incidents. Des branches tombées très près des voies encombraient encore mercredi matin le passage sur la ligne Bruxelles-Anvers, à hauteur d'Eppegem dans le Brabant flamand. La circulation est légèrement ralentie sur l'une des quatre voies, selon le porte-parole d'Infrabel Thomas Baeken.

Dans le ciel, le trafic des avions a été légèrement perturbé par les orages vers minuit, les avions ne pouvant pas atterrir, mais la situation s'est très vite normalisée.

Reportage dans notre journal télévisé de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK