15 km de Liège : une organisation millimétrée pour un jogging d'un autre genre

La course s'est déroulé dans le respect des règles sanitaires
2 images
La course s'est déroulé dans le respect des règles sanitaires - © E.F.

Son avenir était incertain, mais le jogging des 15km de Liège a bien eu lieu ce dimanche. Il est le premier du genre organisé en Wallonie depuis près d'un an. Environ 2000 personnes se sont inscrites. L'événement s'est déroulé dans le respect des règles sanitaires grâce à un système de départs multiples.

Masques partout - sauf pendant l'effort -, prise de température, arrivées et départs contrôlés… L'organisation de ce jogging était millimétrée à la seconde près. Les 2.000 participants se sont relayés de 9h à 17h ce dimanche après-midi, majoritairement sous le soleil. Ils sont partis par groupe d'une dizaine toutes les trois minutes, depuis trois lieux différents, Belle-île, Mery et Esneux, en fonction de la distance à parcourir (7, 15 ou 25 km). Les joggeurs sont tous arrivés au parc de la Boverie à Liège, mais à trois endroits distincts. 

Chaque groupe devait d'ailleurs attendre le début de sa course dans une zone bien délimitée, avec port du masque, pour garantir la distance sociale. Il était par ailleurs demandé aux joggeurs d'arriver 20 minutes avant le début de leur course afin d'éviter les attroupements, et de repartir après le ravitaillement en fin de course. Les organisateurs ont aussi veillé à ce que les spectateurs ne se regroupent pas en trop grand nombre le long des parcours. De manière générale, la consigne a été bien suivie, puisqu'aucun débordement n'est à signaler.

Une organisation endeuillée

Tout était donc prévu pour que les joggeurs retrouvent la joie de participer à un jogging organisé. La joie a été de courte durée. Après le passage de la ligne d'arrivée, une jeune joggeuse s'est écroulée. Victime d'un arrêt cardiaque, la jeune étudiante française qui participait avec une amie et son école s'est écroulée. Emmenée rapidement à l'hôpital, elle est malheureusement décédée. Elle n'avait que 23 ans.

Les joggeurs et les organisateurs ravis

Résultat : un jogging un peu particulier, mais plutôt bien accueilli du côté des coureurs. L'événement promettait d'être un succès : les trois parcours affichaient complets. "On dirait que la vie reprend son cours normal", confie Gillia, participante au parcours de 7 km. Et une autre coureuse d'ajouter : "C'est la première fois depuis un an qu'on participe à un jogging organisé, ça fait un bien fou".  

Plusieurs participants ont salué l'organisation de l'événement. Malgré des règles très strictes, rien ne pouvait gâcher l'adrénaline de la course : "C'est très bien organisé, je suis impressionné et content de pouvoir reprendre les joggings en groupe comme ça", se réjouit Jean-Luc, avant de prendre le départ de la course de 7km.

Côté organisation, carton plein également. Tout s'est déroulé dans le respect des mesures sanitaires, comme l'explique Jean-Paul Bruwier, organisateur des 15 km : "Cela montre qu'il est possible de faire un jogging en toute sécurité, en respectant les mesures du gouvernement en vigueur en ce moment. Et notre côté, nous n'avons que des retours positifs de la part des joggeurs. Ils nous disent qu'ils se sont sentis en sécurité et que cela leur a fait du bien"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK