147 nouveaux logements dans le quartier Bara, à Anderlecht

Le bâtiment remplace l'ancien dépôt de De Lijn (Illustration)
Le bâtiment remplace l'ancien dépôt de De Lijn (Illustration) - © Belga

La Société de développement régional de Bruxelles (SDRB) a inauguré 147 logements dans le quartier Bara, à Anderlecht. Il s'agit de la réaffectation d'un ancien dépôt de trams de la société de transports De Lijn. Tous les logements ont trouvé rapidement acquéreurs, avant même leur construction. Et pourtant, le quartier est tout sauf accueillant.

Un vieux chancre disparaît dans ce quartier déshérité d'Anderlecht. L'ancien dépôt de De Lijn s'étendait sur 172 000 mètres carrés. Il cède désormais la place à 147 logements basse énergie et à un centre d'activités pour PME juste à côté.

Les logements de la SDRB bénéficient d'une subvention publique, ce qui limite leur coût à 1200 euros le mètre carré. Une partie de l'ilot a été cédé au privé pour un projet de 18 logements à prix libre. Pour autant, l'environnement reste peu attirant, avec des entrepôts désaffectés et les traces d'un passé industriel révolu.

D'où la nécessité d'une intervention des pouvoirs publics pour piloter le redémarrage? Denis Grimberghs, président de la SDRB, rétorque: "C’est un investissement immobilier. Ca prouve que le public a confiance en des projets de cette nature, qui se développent effectivement dans des quartiers historiques de la ville. Ces quartiers ont longtemps été dégradés, mais ont une forme d’urbanisation historique qui est agréable. Habiter très près du centre, c’est aussi un avantage. Donc, je pense qu’il ne faut pas stigmatiser ces anciens quartiers. Il faut les requalifier. On trouve dans ce cas-là, des acquéreurs qui font le pari de cette requalification et qui y participent d’ailleurs eux-mêmes en y habitant."

Philippe Carlot – Delphine Wilputte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK