14 juillet 2010: une violente tempête secouait le pays

On s'en souviendra longtemps de cette tempête qui a frappé la Belgique il y a tout juste un an, le 14 juillet 2010. Les dégâts sont encore visibles à certains endroits, comme à Ciney où le clocher de la collégiale s'était effondré sous la pression du vent. L’édifice ne sera pas reconstruit avant plusieurs années. Au plan national, les assurances ont reçu près de 46 000 dossiers, pour une facture totale de 142 millions d'euros.

L’une de nos équipes a retrouvé des habitants de Hamois, en province de Namur. Leur maison a beaucoup souffert de la tempête : 150 000 euros de dégâts. Leur reportage, ci-contre.

En Brabant wallon, ce sont essentiellement les villes de Genappe, Wavre, Jodoigne, Villers-la-Ville et Ottignies qui ont été touchées. Jodoigne où nous nous sommes aussi rendus.

Le Hainaut n’a pas été épargné, lui non plus. C'est à La Louvière et Charleroi que le plus grand nombre de dossiers ont été ouverts. Plus de 2200 à La Louvière, 1650 à Charleroi, 1300 à Binche... A peine moins à Pont-à-Celles et Courcelles. Plus de détails avec le billet de Hugues Decaluwe, à écouter ci-contre également.

Du côté de Liège, les chiffres donnés par l’union professionnelle des entreprises d’assurance font état de 1250 sinistres, avec un coût moyen de 2 000 euros par dossier.

Hugues Van Peel, Hugues Decaluwe, Xavier Van Oppens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK