130 actions concrètes proposées à Nivelles avec l'ambition de reverdir la Ville

Le Programme stratégique transversal 2019-2024 de Nivelles prévoit la création d'espaces verts et de permis de végétaliser.
Le Programme stratégique transversal 2019-2024 de Nivelles prévoit la création d'espaces verts et de permis de végétaliser. - © Google Street view

Le Programme stratégique transversal (PST) 2019-2024 a été présenté à la presse ce midi. Il le sera ce lundi soir au conseil communal. Il s’agit d’un outil de bonne gouvernance, selon la Région wallonne. Lors de la législature précédente, 24 communes-pilotes avaient testé ces PST. Désormais, la pratique s’est généralisée à toutes les communes. Elles sont encouragées à les réaliser même si ce n’est pas obligatoire.

"C’est une traduction de la Déclaration de politique communale", explique Pierre Huart (MR) le bourgmestre. "On a en fait décliné cette déclaration dans des objectifs stratégiques. Donc, qu’est-ce que la Ville de Nivelles veut être ? Qu’est-ce qu’elle veut devenir en 2024 ? C’est ça l’idée de l’objectif stratégique de cette PST. Et puis, l’objectif opérationnel c’est de dire comment on va le réaliser".

Création d’une école et priorité au centre-ville

Parmi les mesures proposées, on pointera la création d’une nouvelle école communale sur le site du Val de Thines. La majorité MR- Ecolo veut aussi encourager l’utilisation des modes de déplacement alternatifs. Par exemple, les écoles de l’entité devront établir un plan de déplacement scolaire. Le PST souhaite également augmenter le nombre de places d’accueil de la petite enfance. Enfin, la redynamisation du centre de Nivelles sera une priorité ces 5 prochaines années.


Six axes forts

Ce PST réalisé avec l’aide d’un bureau d’études est construite autour de 6 six axes : culture et tourisme, développement économique, participation citoyenne et associative, mobilité, développement durable et enfin enseignement, jeunesse et petite enfance.

Impossible de détailler tous les projets. Au total, ce sont 130 actions concrètes qui ont été présentées et qui devront se concrétiser d’ici 2024.

Parmi les mesures phares du programme, la volonté d’améliorer la mobilité à Nivelles, des initiatives pour soutenir le commerce local mais surtout un volet environnemental important et original avec quelques propositions pour reverdir la Ville. "Nous prévoyons d’augmenter le nombre d’espaces verts et ce sera surtout axé sur des plantations d’arbres", détaille Pascal Rigot (Ecolo) premier échevin. "On va également innover en octroyant des permis de végétaliser. Il y aura deux manières de procéder. La première, c’est de permettre aux citoyens de participer à l’entretien d’un espace public et également de permettre aux riverains de pouvoir planter des arbres ou des plantes devant chez eux en partant de l’espace public. Des conventions entre la Ville et les habitants seront prévues".

Quid des malfaçons de la Grand-Place ?

André Flahaut va interpeller ce lundi soir lors du conseil la majorité nivelloise concernant la Grand-Place. Depuis son inauguration en 2011, des malfaçons sont apparues un peu partout. Les pierres du sol et le mobilier urbain se détériorent. La commune s’était retournée contre l’entrepreneur mais aussi l’auteur de projet. Actuellement, les procédures judiciaires traînent.

L’entrepreneur et l’auteur de projet attaqués par la Ville jouent-ils la montre ? "C’est possible", répond Stéphanie Deneef, directrice du service technique. "Depuis le début, nous avons la même position. À savoir qu’il y a un problème avec les joints, notamment la nature des joints employés. Nous pensons l’avoir démontré l’année dernière à l’expert lorsque nous avons réalisé les gros travaux en faisant un grand trou au milieu de la Place. On est obligé d’attendre. En attendant, c’est toute la Grand-Place qui est affectée".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK