11 arrestations dont une judiciaire au Bois de la Cambre ce vendredi soir

La dispersion de la foule sur une pelouse du bois de la Cambre s'est terminée vers 21h00, mais la police comptait rester sur place jusqu'au couvre-feu à 22h00, a indiqué vers 21h30 la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Il n'y a pas eu de blessé. La police a procédé au total à 10 arrestations administratives pour troubles à l'ordre public et à une arrestation judiciaire pour des coups portés sur un cheval. Une vitre d'un véhicule de la brigade canine a été cassée.


►►► A lire aussi : Bois de la Cambre : qui se trouve derrière le collectif "L’abîme"? Justice et Ville de Bruxelles cherchent à le savoir


Cette mesure préventive, en amont de l’événement non autorisé "L’Abîme", vise à éviter que des personnes ne soient blessées, comme cela a été le cas jeudi soir lors de l’événement "La Boum", au bois de la Cambre. Des bouteilles en verre avaient notamment été lancées sur des policiers. Au total, 26 avaient été blessés, de même que huit participants et sept chevaux.

Des policiers patrouillent aussi dans le parc et le bois. La fête sauvage doit commencer à 18h00 et se terminer à 22h00. La police de Bruxelles-capitale/Ixelles appelle les citoyens à ne pas s’y rendre pour participer à l’événement "L’Abîme", qui n’a pas été autorisé.


►►► A lire aussi : Lendemain du rassemblement au Bois de la Cambre, des tas de déchets en souvenir de la soirée


 

La tension est montée d’un cran après l’arrestation d’une première personne. La police a serré ses rangs. Deux femmes arboraient des pancartes devant les cavaliers appelant à ne pas utiliser des chiens et chevaux contre les participants. "On n’est plus au temps de Napoléon et on ne devrait pas utiliser les animaux contre des gens."

Une seconde arrestation a amené un autre mouvement de foule et deux arroseuses se sont rapprochées vers 19h15. Des policiers à pied ont ensuite repoussé des jeunes plus agressifs envers les agents sur un côté et des cavaliers ont dispersé ceux au centre de la pelouse. Un peu avant 19h30, un premier message pour disperser la foule a été diffusé. Les arroseuses ont ensuite été utilisées.

Des policiers filtraient vendredi après-midi les entrées au parc du Cinquantenaire et au Bois de la Cambre pour vérifier que les personnes n’amenaient pas avec eux d’objets dangereux, en ce inclus des bouteilles en verre, a indiqué à 17h15 la porte-parole de la police de Bruxelles-capitale/Ixelles Ilse Van de Keere.

Vers 20h30, la forces de l’ordre ont donné les derniers assauts pour évacuer les derniers fêtards. 

Images au bois de la Cambre vers 17h :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK