10 millions d'euros pour les voiries namuroises

Parmi les priorités namuroises, il y a la réfection des routes proprement dite, avec près de trois millions de m² de chaussées à gérer.
Parmi les priorités namuroises, il y a la réfection des routes proprement dite, avec près de trois millions de m² de chaussées à gérer. - © DR

Namur a voté jeudi son plan d'investissement communal. Objectif : zéro nid-de-poule sur les routes d'ici 2021. Cette somme servira à entretenir des millions de mètres de voiries.

Dix millions d'euros sur trois ans, donc, et sur ces dix millions, plus de cinq sont des subsides de la Région wallonne. La Région qui exige qu'une bonne partie soit consacrée à la mobilité douce.

La Ville va en profiter pour refaire les places autour des stations du futur téléphérique, la rénovation de la place Maurice Servais, et les aménagements de l'Esplanade de la Citadelle.

Un autre gros budget est consacré aux travaux d'égouttage, notamment à Temploux. Et puis, il y a la réfection des routes proprement dite, avec près de trois millions de m² de chaussées à sa charge. Les autorités communales ont donc du pain sur la planche.

L'accent est mis sur la prévention également, avec un entretien régulier des routes. L'objectif est d'atteindre 93% de routes entretenues, sans nid-de-poule d'ici 2026. Un chantier déjà entamé lors de la dernière législature. A l'heure actuelle près de la moitié des routes namuroises ont déjà subi un lifting.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK