10% de logements sociaux en plus dans la botte du Hainaut

Illustration: la Collégiale SS Pierre et Paul à Chimay.
Illustration: la Collégiale SS Pierre et Paul à Chimay. - © Flickr-elchicogris

Ce sera bientôt une réalité puisqu’une cinquantaine de logements sont en cours de construction. C'était un réel besoin dans ce territoire très rural.

Chimay : 10 000 habitants et déjà 236 logements sociaux. Le meilleur ratio de la Botte, mais la Ville va encore augmenter son parc de 20 logements. Une manière, notamment, de répondre aux exigences nées du plan habitat permanent de la Région wallonne.

Boudouin Louette, échevin chimacien du Logement : ''On a un camping au Val-d’Oise, à Forges, où il y a pas mal de personnes qui sont domiciliées. Elles sont dans une situation assez précaire. La volonté, c’est de donner une possibilité à ces gens de pouvoir se reloger dans des conditions décentes.''

Le droit à un logement décent : la préoccupation touche toutes les communes de la Botte. Six logements vont être construits à Beaumont, huit à Moginies, dix à Froidchapelle.

Dix aussi dans l'entité très rurale de Sivry-Rance. Car loin des préjugés, le logement social n'est pas qu'une nécessité en ville.

François Ducarme, premier échevin : ''Autant dans les communes rurales que dans les centres urbains, il y a des gens avec des revenus faibles ou moyens…''

Bientôt, Sivry comptera en tout 23 logements sociaux. Une offre presque doublée, mais encore très éloignée de la norme imposée par la Région wallonne, à savoir 10% par commune. François Ducarme : ''Nous arriverons aux 10% des 10% exigés, autrement dit 1% de logements publics.''

Le chemin reste donc long. A Sivry, comme dans l'énorme majorité des communes wallonnes.

 

Jérôme Durant, Xavier Van Oppens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK