Mons: artistes et politiques engagés pour l'exception culturelle dans le numérique

La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova y assistait tout comme la secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean, et des artistes comme Youssou N'Dour.
La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova y assistait tout comme la secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean, et des artistes comme Youssou N'Dour. - © FRANCOIS GUILLOT - AFP

La France, les Communautés flamande et germanophone ainsi que plusieurs artistes et personnalités politiques ont emboité le pas de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dimanche à Mons, en soutenant une déclaration réclamant que l'exception culturelle s'applique bien dans l'univers numérique.

Les signataires réclament notamment que les parties à la Convention de l'Unesco de 2005 sur la diversité culturelle défendent cette dernière dans le cadre des négociations commerciales comme celle relative au Partenariat transatlantique (TTIP) appelé à lier UE et USA, en veillant à maintenir l'exclusion des services audiovisuels analogiques et numériques de la table des négociations et d'en refuser la libéralisation.

Les dix ans de la Convention

Cette déclaration a été signée à l'occasion des dix ans de la Convention, lors d'un forum international organisé à Mons par le ministre-président de la Fédération Rudy Demotte et la Fondation Mons 2015 sur la thématique de l'exception culturelle face au numérique.

Y assistaient notamment la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova, la secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean, plusieurs personnalités politiques francophones et des artistes comme Youssou N'Dour, Nabil Ayouch, Jaco Van Dormael ou encore Thierry Michel. Costa Gavras et Gilberto Gil ont également soutenu la déclaration.

Cette dernière réclame aussi la réduction de la fracture numérique et des contributions financières au Fonds International pour la diversité culturelle, en matière de coopération internationale.

La déclaration sera portée au sein de l'Unesco en vue de l'adoption de directives opérationnelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK