Woluwe-Saint-Lambert: Salah coiffe pour apprendre le français

Après un mois et demi de stage, Alain pourrait bien engager Salah.
Après un mois et demi de stage, Alain pourrait bien engager Salah. - © rtbf

Salah est coiffeur et réfugié irakien installé dans la région bruxelloise. Le CPAS de Schaerbeek l'a mis en lien avec un professionnel de la coupe pour qu'il puisse continuer à exercer son métier chez nous. Mais surtout pour qu'il puisse apprendre à parler français.

Tout au fond du salon de coiffure d'Alain Dupont, avenue Georges Henri à Woluwe-Saint-Lambert, derrière tous les miroirs, se cache Salah. Il termine un shampoing. "J'apprends la langue et le travail", a-t-il appris à dire en français. Apprendre notre langue tout en exerçant son métier, c'est la raison pour laquelle le CPAS a contacté Alain Dupont. Il a tout de suite été séduit par l'allure de Salah et ensuite, par son savoir-faire. "Il a une main ferme et donc, il fait de bons massages de la tête. Il va même jusqu'à faire des massages du dos. C'est formidable car il met la clientèle en confiance..., il a vraiment quelque chose dans les doigts."

Alain Dupont décrit Salah comme sensible, volontaire et parfois même surprenant. "Un jour, il est arrivé le matin avec un plat irakien et tout le monde y a goûté. Une belle découverte !"

La clientèle aussi est séduite. "Je me suis fait masser. C'était bien, très relaxant", commente une cliente. Et Salah d'ajouter : "J'aime beaucoup ce travail. J'aimerais travailler ici tous les jours". Un souhait qui pourrait bien être réalisé car même si son stage se termine cette semaine, Alain aimerait pouvoir l'engager. "Je dois encore voir comment mais j'aimerais beaucoup continuer à travailler avec lui." Peut-être le début d'une jolie aventure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK