Vers des Journées du matrimoine en Région bruxelloise

Illustration: l'ASBL "L'ilot - Sortir du sans-abrisme" et la plateforme "l'architecture qui dégenre" ont organisé, pour la première fois à Bruxelles, des Journées du matrimoine en septembre 2019 et 2020.
Illustration: l'ASBL "L'ilot - Sortir du sans-abrisme" et la plateforme "l'architecture qui dégenre" ont organisé, pour la première fois à Bruxelles, des Journées du matrimoine en septembre 2019 et 2020. - © Tous droits réservés

La commission de l’Égalité des chances du parlement bruxellois a donné mardi son feu vert à l’unanimité à une proposition de résolution visant à organiser des Journées du matrimoine dans la Région-capitale.

Les Journées du patrimoine célèbrent l’héritage historique, artistique et culturel en permettant de (re) découvrir des lieux et œuvres emblématiques.

Selon l’initiatrice de la proposition de résolution, Véronique Lefrancq (cdH), les lieux et œuvres mis à l’honneur ont dans une grande majorité des cas été créés par des hommes. Ces dernières années, Urban. brussels a veillé à intégrer des thématiques féminines comme, par exemple, les femmes dans la sculpture en 2018 ou l’art féminin en 2019.

Des efforts trop ponctuels

Mais pour Véronique Lefrancq et les six député(e) s cosignataires du texte – Nicole Nketo Bomele (DéFI), Delphine Chabbert (PS), Margaux De Ré (Ecolo), Latifa Aït Baala (MR), Fouad Ahidar (one.brussels/sp.a) et Bianca Debaets (CD&V) -, ces efforts honorables demeurent trop ponctuels. Leur caractère limité occulte l’ensemble des femmes qui ont forgé l’histoire et qui représentent la moitié de l’humanité.

Face à ce constat, l’ASBL "L’ilot – Sortir du sans-abrisme" et la plateforme "l’architecture qui dégenre" ont organisé, pour la première fois à Bruxelles, des Journées du matrimoine en septembre 2019 et 2020. Ces journées s’inscrivaient dans une perspective complémentaire aux Journées du patrimoine, mettant en lumière l’héritage historique et contemporain des femmes à Bruxelles, tout en soulevant la question de l’accès au logement et à la propriété des femmes.

Un soutien régional structurel

Pour la députée humaniste, ce projet méritait un soutien régional structurel pour que le matrimoine puisse être mis à l’honneur chaque année, au même titre que notre patrimoine, et palier la sous-représentation systématique des femmes dans le domaine de l’histoire, de la culture et des arts dans l’espace public.

Journées du patrimoine: JT 09/09/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK