Une piscine en plein air à Bruxelles? Et pourquoi pas sur le toit d'un bâtiment sur le site des abattoirs?

La Région bruxelloise étudie la faisabilité concrète de l'installation d'une piscine sur le toit de Manufakture, sur le site de l'Abattoir, a annoncé jeudi le secrétaire d'Etat en charge de l'Urbanisme, Pascal Smet.

Sur le site des abattoirs d'Anderlecht?

Le gouvernement bruxellois a en effet donné son feu vert à la proposition de Rudi Vervoort, Pascal Smet et Bernard Clerfayt d'étudier de quelle manière une piscine à ciel ouvert pourrait être installée sur le toit du nouveau projet Manufakture sur le site "Abattoir" à Anderlecht. Cet endroit est en pleine métamorphose. Il est ainsi possible depuis quelques années de flâner dans les allées du Foodmet, une halle alimentaire abritant plus de 50 échoppes pour se procurer tout ce qu'il vous faut comme produits frais. Les préparatifs du projet Manufakture battent actuellement leur plein.

Le nouveau bâtiment accueillera les activités liées à la viande et à la transformation de produits alimentaires. Il abritera également un parking voué à remplacer en grande partie les actuelles places de stationnement en plein air.  

La Région bruxelloise voit la construction de cette structure comme une opportunité unique de prévoir l'installation d'une piscine publique en toiture, elle a déjà entamé les concertations pour ce faire avec les autres pouvoirs publics concernés et le site Abattoir. Selon le ministre-président Vervoort, il s'agira d'étudier l'opportunité de réaliser ce projet sur ce site et plus particulièrement en partenariat avec le projet Manufakture soutenu par les fonds FEDER.    

Aux yeux de Pascal Smet, une piscine s'inscrirait parfaitement dans le contexte urbain de ce nouveau quartier en devenir. Il est en outre parfaitement possible de récupérer la chaleur résiduelle des activités de transformation de produits alimentaires (comme les entrepôts frigorifiques) pour chauffer l'eau de baignade. D'après Bernard Clerfayt, l'étude de faisabilité est une première étape indispensable pour déterminer si un tel projet est viable, y compris financièrement, en Région bruxelloise.    

Le gouvernement bruxellois a chargé la Société d'Aménagement Urbain (SAU) de Bruxelles de travailler à une proposition concrète pour étudier la manière d'installer et exploiter la piscine sur la toiture. Il a fixé quelques balises centrales: la piscine doit apporter une valeur ajoutée architecturale pour les Bruxellois et participer au rayonnement de la ville; le projet doit être accessible pour les Bruxellois, innovant, attrayant pour différents types de nageurs, et accessible aux écoles. Pour éviter de ralentir les travaux et garder ouvertes toutes les possibilités, la Vlaamse Gemeenschapscommissie a déjà décidé à l'automne dernier de financer les surcoûts liés au renforcement des fondations et de la structure.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK