Une oeuvre de Guillaume Bottazzi dévoilée sur la place "la plus européenne" de Bruxelles

Réalisé au pinceau avec de la peinture à l'huile, le tableau fait 16 mètres de haut sur 7 mètres de large.
Réalisé au pinceau avec de la peinture à l'huile, le tableau fait 16 mètres de haut sur 7 mètres de large. - © Tous droits réservés

Une œuvre géante de l'artiste français Guillaume Bottazzi a été dévoilée jeudi matin place Jourdan à Etterbeek.

Initié fin octobre, le tableau fait seize mètres de haut sur sept mètres de large. Il a été réalisé au pinceau avec de la peinture à l'huile, afin que la superposition des couches transparentes amène une profondeur à l'oeuvre, une lumière diffuse et une douceur aux couleurs. Les courbes et les teintes rose et framboise visent à adoucir l'environnement urbain. Le mobilier de la place sera assorti aux couleurs de l’œuvre pour renforcer la dimension onirique.

Une œuvre inspirée de Van Eyck

"Je veux emmener le public à voyager dans un univers irréel, explique Guillaume Bottazzi. J'ai fait installer un tableau, c'est-à-dire que ce n'est pas peint sur un mur. C'est une peinture abstraite avec des techniques classiques, inspirées de l'artiste belge Jan van Eyck, et cela donne une sorte d'étrangeté à l’œuvre".

Ce projet s'inscrit dans la rénovation de la place. Il est soutenu par la Représentation de la Commission européenne, par l'Ambassade de France en Belgique ainsi que par la commune d'Etterbeek. "La place Jourdan a le label de la plus européenne des places, parce que y vivent ensemble les personnes de la Commission européenne et les citoyens belges. A la suite du Brexit, c'était l'occasion de montrer que nous, Européens, continuons à préparer notre avenir".

Activer des zones de plaisir

L'artiste a également souhaité réagir aux attentats du 22 mars. "La place Jourdan est à quelque 500 mètres de la station de métro où a eu lieu un attentat. Face à la terreur, je veux apporter du bien-être". Il souligne en ce sens que, selon une étude scientifique conduite par des neuroscientifiques de l'Université de Vienne, ses œuvres réduisent l'anxiété et activent les zones du plaisir.

Guillaume Bottazzi a réalisé plus 40 projets dans l'espace public à travers le monde, dont en 2009 une de 900 m² au Japon.

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK