Une école schaerbeekoise a-t-elle débauché les élèves d'autres établissements communaux?

L'Ecole Neuve de Schaerbeek, dans le collimateur de la CGSP Enseignement
L'Ecole Neuve de Schaerbeek, dans le collimateur de la CGSP Enseignement - © Rtbf

L'Ecole Neuve a ouvert ses portes lors de la rentrée de septembre. Cet établissement schaerbeekois de l'avenue Cambier s'est bâti sur un terrain communal en bordure de chemin de fer. Ecole fondamentale d'esprit Montessori, elle accueille déjà quelque 200 élèves de maternelle et de primaire et compte déjà pas mal de candidats sur liste d'attente. 

La CGSP accuse

Michel Thomas est le secrétaire régional de la CGSP Enseignement. Il a recueilli des témoignages auprès de certains parents et d'enseignants d'autres écoles communales schaerbeekoises. En particulier les écoles n°16 et 17. Selon ces témoignages, des élèves auraient été "débauchés" sur la base de leurs résultats et leurs parents invités à les inscrire à l'Ecole Neuve. Une manière, pense le syndicaliste, de former une population scolaire homogène qui est contraire au projet pédagogique de la commune et en contravention avec plusieurs décrets de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

L'échevin dément

Echevin (DéFI) de l'Instruction publique, Michel De Herde n'est au courant d'aucune plainte ni témoignage. Il exclut tout débauchage d'élèves et toute espèce de discrimination lors des inscriptions. "Notre règlement communal, explique l'échevin, veut que les écoles recrutent dans leurs quartiers. Et donc on peut vous démontrer au moyen d'une carte avec des épingles qui représentent les domiciles de tous les élèves que le recrutement de cette école se fait aux abords de l'avenue Cambier où est située l'école. (...) Donc il n'y a eu aucune discrimination, aucun débauchage d'élèves."

 Pour en avoir le coeur net, Michel Thomas demande au pouvoir organisateur de mener l'enquête. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK