Une cycliste tuée dans une collision avec une voiture à Forest : un habitant avait prévenu du danger

L'Avenue Albert à Forest
3 images
L'Avenue Albert à Forest - © Google Street View

Une cycliste de 30 ans a été heurtée par une voiture samedi soir à Forest, alors qu’elle traversait l’avenue Albert. Le conducteur de la voiture, âgé de 21 ans, a peut-être eu la vue obstruée par un tram, indique la zone de police Bruxelles-Midi. La victime est morte de ses blessures à l’hôpital.

L’enquête complémentaire devrait clarifier quelles étaient les circonstances exactes. "Sans certitude, nous pouvons dire que la cycliste a traversé le passage pour piétons. Le tram se serait arrêté là et la voiture qui est arrivée n’a peut-être pas vu la cycliste", explique une porte-parole de la police.

La victime a été réanimée sur place par le SMUR puis transportée à l’hôpital. La femme de 30 ans y est décédée des suites de ses blessures.

Le conducteur de la voiture sera également interrogé pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Un habitant a déjà tiré la sonnette d’alarme

Les passages pour piétons dans cette zone sont visiblement un point noir au niveau de la sécurité routière dans le quartier. Des associations, comme le collectif "Heroes for zero", ont demandé des aménagements d’urgence pour réduire la vitesse à cet endroit. L’Avenue Albert fait en effet partie des voiries où la vitesse maximale a été maintenue à 50 km/h lors du passage généralisé de la Région bruxelloise en zone 30 ? C’était le 1er janvier 2021.

Un habitant a lui aussi tiré la sonnette d’alarme. Dimitri Notte a envoyé une note de quatre pages à l’administration régionale en charge des routes, Bruxelles-Mobilité, pour demander des actions. C’était début février. "Quelques jours auparavant, j’ai failli me faire renverser par une voiture alors que je traversais le passage pour piéton, en toute légalité, au même endroit. La voiture traçait au niveau de la vitesse", indique-t-il.

Maintenant, ils savent encore plus qu’il faut agir. Et vite.

"J’ai moi-même des enfants que je conduis chaque jour à l’école dans le quartier. Il y a aussi une crèche toute proche. Il faut agir. Dans ma note, je propose de placer des panneaux qui indiquent les écoles, ou encore un feu qui passe au rouge lorsqu’un piéton appuie sur le bouton ou encore un coussin berlinois qui force alors les conducteurs à ralentir. Après, ce sont mes propres observations, j’attends de professionnels comme Bruxelles-Mobilité qu’ils puissent donner une réponse complète. Pour l’instant, ils m’ont envoyé un accusé de réception de ma note. C’était il y a quelques jours et c’est trop court pour changer complètement les choses. Mais maintenant, ils savent encore plus qu’il faut agir. Et vite".

Le courrier de Dimitri Notte se terminait sur ces mots Question fondamentale : faut-il attendre un accident pour agir ? "Malheureusement, désormais, la question ne pose plus", ajoute-t-il.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK