Une campagne contre le harcèlement de rue et les publicités sexistes en juin à Bruxelles

Une image du film "Femme de la rue" de Sofia Peeters dénonçant le harcèlement à Bruxelles
Une image du film "Femme de la rue" de Sofia Peeters dénonçant le harcèlement à Bruxelles - © Sofia Peeters

Une campagne de sensibilisation contre le sexisme, et plus précisément le harcèlement de rue et les publicités stéréotypées, sera lancée en juin à Bruxelles, a indiqué jeudi la secrétaire d'État en charge de l'Égalité des chances, Bianca Debaets. Elle réagit ainsi à la polémique autour d'une affiche controversée de la biscuiterie bruxelloise Dandoy.

Exposée dans la vitrine, l'affiche en question représente une femme en tenue légère et dans une pose jugée suggestive. L'image a été créée parmi d'autres par l'artiste Thomas Lelu à l'occasion de la Saint-Valentin, a expliqué l'enseigne. Face aux critiques des internautes et de certains politiques, Dandoy a retiré la photo de son site internet.

La campagne prévue par Bianca Debaets autour du harcèlement de rue, "très répandu à Bruxelles", a pour but de permettre aux femmes d'être à l'aise partout et habillées comme elles le souhaitent, a expliqué son cabinet.

Le film "Femme de la rue" avait dénoncé ce phénomène à Bruxelles il y a quelques années. La chanteuse Marie Warnant avait aussi rendu publics sur Facebook ce type de comportement dont elle a été victime la semaine dernière.

Elle comprendra aussi un message clair adressé au monde publicitaire: stop aux annonces sexistes et stéréotypées. "Les marques se font conseiller par des agences de publicité et de communication", explique-t-on. "En sensibilisant celles-ci, nous espérons réduire les publicités mettant en scène des femmes ou hommes objets."

Cette campagne est prévue en juin. Une agence de communication doit être désignée dans les prochaines semaines pour la concevoir.

Dans un second temps, la secrétaire d'État s'engagera également en faveur de métiers mixtes et contre les stéréotypes dans les choix professionnels.

Contacté par Belga, le Jury d'éthique publicitaire (JEP) a indiqué ne pas avoir reçu de plainte concernant l'affiche Dandoy. Par ailleurs, l'image ayant été retirée du site internet, le JEP n'est plus compétent en la matière, a-t-il indiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK