Une aide de 5000 euros à une épicerie sociale de Schaerbeek de la part de Cap 48 et VFL

Une épicerie sociale pour les plus démunis à Schaerbeek
Une épicerie sociale pour les plus démunis à Schaerbeek - © Rtbf

Episol est une épicerie solidaire installée dans des locaux du Foyer schaerbeekois dans le quartier populaire d'Helmet. D'ordinaire, Episol vient en aide à 140 familles du nord-est de Bruxelles : Schaerbeek, Evere, Saint-Josse et même parfois de Woluwe-Saint-Lambert. Depuis la crise, ce nombre a été multiplié par deux ou trois. 

Produits de première nécessité à bas prix

On ne trouve pas de sodas sucré chez Episol, seulement des produits de première nécessité : fruits, légumes, féculents, produits de vaisselle ou de lessive, langes pour nouveaux-nés. Carmen Sanchez dirige une petite équipe de salariés et de bénévoles. "Notre idée, ce n'est pas de faire de la concurrence déloyale envers d'autres institutions mais de proposer des prix qui soient diminués par rapport aux commerces normaux. Nous achetons déjà bon marché à la base et puis nous essayons de revendre soit au même prix, ou alors légèrement en-dessous du prix auquel nous avons acheté les produits. Ces prix permettent que les familles qui n'ont pas beaucoup de moyens puissent être aidées."

Dans le cadre de la lutte contre le Covid19, Cap 48 et Viva For Life ont décidé de venir en aide à plusieurs associations de terrain à hauteur de 5000 euros. A quoi va servir cette somme pour Episol? 

"Il y a des choses qui ne sont couvertes par aucune subvention et ce soutien nous permet d'acheter des choses supplémentaires comme des pommes de terre par exemple. On a pu acheter du gel hydro-alcoolique, on a pu acheter des gants, nous avons pu fabriquer des masques que nous donnons à tous les usagers. Je viens à l'instant de passer une commande de produits d'entretien, dont nous avons tous besoin à la maison mais qui coûtent quand même cher."

2 euros pour des fruits ou des légumes

Pour cette usagère de l'épicerie, pas de doute, les prix sont très intéressants. "Je viens faire mes courses ici, les prix sont plus bas que dans les grandes surfaces. J'achète un peu de tout : des couches, des fruits, des légumes...Le moins cher possible, c'est ici. On vient pour les légumes, on paye deux euros et on repart avec plusieurs articles. Alors que dans les grandes surfaces, pour deux euros, on n'a même pas un kilo de mandarines ou de tomates."

Episol bénéficie de subsides de la part de la Cocof (la commission communautaire française de la Région bruxelloise), de la Cocom (la commission communautaire commune), de la Région de Bruxelles-Capitale et du soutien de la Fondation Roi Baudouin. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK