Un stade pour le Mémorial Van Damme à Haren? Fausse piste

L'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois (MR), doit se mordre les doigts chaque jour d'avoir oublié l'athlétisme dans sa communication autour de la construction d'un grand stade de football sur le parking C. Il se trouve à présent confronté au lobby de l'athlétisme, premier sport olympique, et aux organisateurs du Mémorial Van Damme, l'un des plus grands meetings d'athlétisme au monde et événement phare de la vie sportive belge.

Le Stade Roi Baudouin est en effet voué à la démolition d'ici 2020, peut-être 2022, une fois achevé le grand stade de football. L'enceinte actuelle ne n'insère pas dans les projets de la Ville de Bruxelles dans le cadre de NEO, vaste ensemble immobilier mixant centre commercial, logements, centre de congrès et espaces verts. A l'heure actuelle, rien n'est prévu pour remplacer le Stade Roi Baudouin et assurer la pérennité du Mémorial Van Damme, sans parler des 700 à 800 athlètes de l'Excelsior de Bruxelles, premier club de Belgique et actuel utilisateur quotidien de la piste désormais condamnée.

Et si la STIB?...

Les défenseurs de l'athlétisme et du Mémorial cherchent un endroit où organiser l'événement créé en 1977 en hommage au double vice-champion olympique de Montréal sur 800 et 1500 mètres. On évoque le Stade Fallon, à Woluwe-Saint-Lambert, le stade des Trois-Tilleuls, à Watermael-Boitsfort, ou le stade Jesse Owens à Anderlecht (Neerpede). Chacune de ces trois options présente son lot d'avantages et d'inconvénients. Sauf que les inconvénients l'emportent sur les avantages parce qu'ils se révèlent rédhibitoires (site classé ou en bordure d'espace vert, absence de parkings, densité du bâti...).

101 rue du Biplan

C'est l'adresse du centre sportif de la Stib, la société de transport public bruxelloise. On y trouve des terrains de tennis, un terrain de football et une piste d'athlétisme de quatre couloirs en lambeaux, qui n'a plus dû accueillir de compétitions depuis longtemps. Bien sûr, il faudrait construire une nouvelle piste de huit couloirs minimum et ériger des tribunes. Possible? "La piste n'a pas été explorée", tempère Cindy Arents, porte-parole de la Stib, "mais concrètement ce n'est pas possible au niveau des infrastructures. L'endroit n'est pas assez grand pour accueillir tous les spectateurs qui assistent au Mémorial Van Damme. Nous avons aussi besoin des infrastructures pour notre personnel, pour différents clubs sportifs, qui les utilisent également, et puis dans le cadre des travaux pour le futur métro Nord, le site sera également utilisé pour nos infrastructures et pour l'exploitation de nos lignes."

Bref, une fausse piste. Il reste 5 ans pour trouver un stade pour les athlètes de l'Excelsior et du Mémorial Van Damme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK