Un RER vélo pour rejoindre le centre de Bruxelles

Un RER vélo pour rejoindre le centre de Bruxelles
4 images
Un RER vélo pour rejoindre le centre de Bruxelles - © rtbf

C'est l'un des gros chantiers bruxellois présentés par Beliris en début de semaine: un RER vélo, autrement dit des voies pénétrantes pour accéder au centre de Bruxelles. L'idée est de construire des pistes cyclables sécurisées sur les talus des voies de chemins de fer, loin de la circulation automobile. Un morceau existe déjà le long de la ligne 28, près de Tour et Taxis.

A Molenbeek, juste à côté de l'arrêt Tour et Taxis, une barrière indique l'entrée du "Parc L28", du nom de la ligne de chemin de fer qui passe juste à côté. Elle est séparée du parc par un grand grillage. Un large chemin cyclo-piéton longe cette grille. Dans la plaine de jeu juste à côté, les enfants d'une école en vareuse fluo s'amusent pendant qu'une classe d'élèves du secondaire font des tours du parc en courant. Quelques vélos passent par là. Parmi les cyclistes, Salman freine devant les jeunes pour ne pas leur foncer dedans. C'est un habitué.

"Je passe par ici très souvent, que ce soit pour aller au travail, faire du sport ou même pour aller voir des amis, explique-t-il. Je connais les accès sécurisés à Bruxelles. Celui-ci en fait partie. C'est avec plaisir que je roule ici. Je peux aller à toute vitesse. Il faut juste faire attention aux étudiants qui viennent dans le parc."

Des zones pour cyclistes sécurisées et séparées de la circulation automobile, c'est l'idée du futur RER vélo qui va être mis en place par Beliris. "Ici, c'est tout à fait le genre d’aménagement que l'on pourrait retrouver plus tard le long d'autres lignes de chemin de fer, explique Marianne Hiernaux, porte-parole. Un aménagement cyclo-piéton, un site propre où on est totalement séparés des autres trafics."

Le reste de la ligne 28 qui va vers Jette est à l'étude. Mais ce n'est pas tout. Un projet de quelques centaines de mètres est en cours d'exécution le long de la ligne 161 (vers Namur). Les lignes 26 (Vilvoorde-Hal), 36 (vers Liège) et 60 (vers Termonde) sont à l'étude. L'idée est de voir s'il est faisable de construire des pistes cyclables sur les talus le long des voies de chemin de fer. "Ce n'est pas simple, fait remarquer Marianne Hiernaux porte-parole de Beliris. Tout d'abord au niveau technique, il faut savoir combler les différence de niveaux." Le travail a été fait au Parc L28 (voir photo ci-dessous).

"Il faut aussi renforcer les talus, ajoute la porte-parole. Ca demande des aménagements en terme de génie civil assez importants. Enfin, il faut aussi dépolluer les sols."

Beliris consacre 10 millions d'euros au projet de RER vélo. Mais l'organisme qui chapeaute la collaboration entre région et fédéral ne sait pas encore dire jusqu'où iront ces voies cyclables. Les lignes concernées sont en fluo dans le schéma ci-dessous.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK