Un rassemblement devant le commissariat d'Etterbeek suite à l'arrestation d'un sans-papiers

Une centaine de personnes se sont rassemblées lundi soir devant le commissariat d’Etterbeek.
Une centaine de personnes se sont rassemblées lundi soir devant le commissariat d’Etterbeek. - © Google Maps

Il s’agit d’un mouvement spontané qui a eu lieu lundi soir suite à l'arrestation de deux personnes après un contrôle de routine dans un salon de jeux et de paris.

La police veut vérifier qu'il n'y a pas de mineurs et demande les cartes d’identité. Sauf qu’elle tombe sur un sans-papiers, un des nouveaux occupants du bâtiment réquisitionné par la commune à l'avenue d'Auderghem.

L’homme n'est pas en règle. La police le conduit donc au commissariat dans le but d'appeler l'Office des Étrangers.

Après cette arrestation, un représentant du mouvement "La voix des sans-papiers" s'est rendu au commissariat pour prendre des nouvelles du sans-papiers mais il a également été arrêté.

Suite à cette nouvelle arrestation, un groupe s’est alors rassemblé devant le commissariat, vers 19h00. Il passe assez vite d'une cinquantaine à une centaine de personnes. Tous veulent avoir des nouvelles de leurs deux compagnons.

Le bourgmestre s’est rendu sur place. Après avoir pris contact avec la police, Vincent De Wolf les informe que l'Office des Étrangers a décidé d'autoriser la remise en liberté des deux hommes. Mais l'un deux a tout de même reçu un ordre d'expulsion du territoire.

Vers 21h15, le rassemblement s’est dissout. Tout s'est passé dans le calme. Il faut dire que depuis que Théo Francken est secrétaire d’État à l'Asile et la Migration, le ton s'est durci envers les sans-papiers. Et régulièrement, ces sans-papiers sont envoyés directement en centre fermé pour expulsion.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK