Un phare de 7 mètres installé sur le toit du palais des Beaux-Arts

Thomas Kilpper, 'A Lighthouse for Lampedusa!', under construction
3 images
Thomas Kilpper, 'A Lighthouse for Lampedusa!', under construction - © Tous droits réservés

Il a été inauguré dimanche et vous le verrez tout l'été, un phare d'une hauteur de 7 mètres a été installé.

 "A Lightouse for Lampedusa!", c'est le nom de cette installation réalisée par un artiste allemand avec laquelle il cherche à susciter le débat.

Avec son phare symbolique de 7 mètres de haut, sur le toit de Bozar, qui surplombe les pavés de la place des Palais, Thomas Kilpper veut inviter les passants à réfléchir sur le traitement "minimum éthique", à mettre en œuvre dans la crise des réfugiés.

Son phare est construit sur base de morceaux d'embarcations qu'il a trouvées sur la plage de Lampedusa, cette île située au sud de la Sicile sur laquelle débarquent quotidiennement des personnes qui fuient leur pays.

Pour l’artiste l’'idée c'était dans un premier temps : "De souligner le blocage et la fermeture de l'Europe, et en même temps émettre un signe de bienvenue. Donc le but n'était pas uniquement de montrer un symbole, mais d'être une véritable aide pour naviguer et trouver la terre, pour ces bateaux qui ne sont pas censés traverser la mer, ce sont juste de petites embarcations ou des bateaux pour pêcher"

Le phare de Thomas Kilpper a déjà été montré à Berlin et en Pologne. Après l'été il sera à Dresde. Le rêve de l'artiste, c'est de l'installer sur l'île de Lampedusa.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK