Un nouveau procès démarre ce vendredi pour Richard Remes, dit "le vitrioleur"

Richard Remes avait été condamné par le cour d'assises en 2012 pour avoir défiguré son ancienne compagne Patricia Lefranc.
Richard Remes avait été condamné par le cour d'assises en 2012 pour avoir défiguré son ancienne compagne Patricia Lefranc. - © Belga

Richard Remes avait été condamné par le cour d'assises en 2012 pour avoir défiguré son ancienne compagne Patricia Lefranc. Cette fois, l'homme comparait à nouveau en assises mais pour l'assassinat d'un bébé de 15 mois. Des faits qui remontent à 30 ans.

Patricia Lefranc, cette femme au visage vitriolé par son compagnon, tout le monde s'en souvient. Mais Patricia Lefranc n'aura peut-être pas été la seule victime de Richard Remes, aujourd'hui âgé de plus de 61 ans.

Il y a 29 ans, en janvier 1988, il avait été suspecté d'avoir étouffé l'enfant de sa compagne de l'époque, un bébé de 15 mois. L'enquête avait conduit à un non-lieu.

Mais après le procès d'assises qui l'avait condamné à 30 ans de réclusion pour l'agression au vitriol sur Patricia Lefranc, la mère du bébé a relancé le parquet. Et le dossier a été rouvert.

Ce vendredi matin, la cour d'assises de Bruxelles qui, pour des raisons logistiques, siège à Nivelles, entame son nouveau procès. Un procès dans lequel la ligne de défense de ses avocats sera, on l'imagine, axée autour du délai raisonnable dans lequel tout accusé a le droit d'être jugé mais aussi autour du fait qu'un non-lieu, dans cette affaire, a déjà été prononcé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir