Un mannequin aux multiples trauma pour former le personnel du CHU Saint-Pierre

Le mannequin a été conçu de la manière la plus réaliste possible et présente des traumatismes multiples.
Le mannequin a été conçu de la manière la plus réaliste possible et présente des traumatismes multiples. - © Jérôme Durant

Deux semaines après les attentats de Bruxelles, la vie continue au CHU Saint-Pierre où l'on a accueilli de nombreuses victimes des explosions.

Pour encore mieux réagir en cas de pareil événement, l'hôpital vient de se doter d'un tout nouveau mannequin pour former le personnel soignant.

Les mannequins pour s'entraîner, ce n'est pas une nouveauté, mais celui-ci est particulièrement réaliste et présente des traumatismes multiples caractéristiques d'événements tels que des attentats.

"On a, depuis peu, un patient  - si on peut dire – polytraumatisé, avec plusieurs traumatismes que ce soit crânien, des fractures osseuses, de multiples plaies, des plaies d’amputation, etc., qui nous permettent d’aborder un soin très complexe en interdisciplinarité avec les médecins, avec les neurochirurgiens, avec les chirurgiens orthopédistes, avec les urgentistes, pour pouvoir comment aborder ce type de patient traumatisé", dit Danielle Leclerc, infirmière et membre de la cellule formation de Saint-Pierre.

"Il a des fractures que l’on peut palper à travers le mannequin. Il reflète vraiment la réalité. On peut aussi voir que les deux yeux sont différents, donc ça nous laisse sous-entendre qu’il a un problème neurologique. C’est très réaliste, en fait. Ça va vraiment nous permettre d’être plus à l’aise – si je peux me permettre d’utiliser cette expression – dans le cas de ces polytraumatisés."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK