Un long week-end de travaux sur les voies de la Gare du Midi pour les travailleurs d'Infrabel

La jonction Nord-Midi, le plus gros noeud ferroviaire du pays, sera partiellement à l'arrêt en ce premier long week-end de novembre. Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, effectue des travaux de modernisation de la signalisation. L'ancien système électro-mécanique cède la place à un système informatique, ce qui nécessite de reconfigurer un par un les 170 aiguillages, par phases successives. 

300 personnes au travail

Par petites grappes de quatre ou cinq, revêtus d'un gilet de sécurité jaune fluo, des travailleurs s'activent sur les voies du côté sud de la Gare du Midi. Le réglage des aiguillages est un travail de haute précision, puisqu'il s'effectue au millimètre près. Le saut technologique réalisé permettra à Infrabel de passer prochainement au système ETCS, un système de freinage et de contrôle de la sécurité des trains plus efficace, comme l'explique le responsable du programme de modernisation, Christophe Rubbens : "Ca nous permet notamment d'être prévenus en cas de franchissement d'un feu rouge. Nous allons entrer ce samedi dans une phase de tests. Ces tests vont nous permettre d'assurer la sécurité des voyageurs lundi. Il est évident que si les tests devaient mettre en avant un risque quelconque pour la sécurité des voyageurs, à ce moment-là l'aiguillage ou l'itinéraire concerné ne serait pas mis en service lundi parce que la sécurité reste notre priorité."

Pour l'instant, le planning des travaux est respecté. La fin des perturbations sur le réseau ferroviaire est prévue à l'issue du prochain week-end prolongé du 11 novembre, pour autant que tout se déroule comme prévu d'ici là. Pour Infrabel, cela ne signifiera pas pour autant la fin des travaux, qui se prolongeront encore pendant une année, sans répercussions cependant sur le trafic ferroviaire puisqu'ils se dérouleront essentiellement de nuit. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK