Bruxelles : un escroc au Hajj condamné à 20 mois fermes

Des dizaines, voire des centaines de pèlerins arnaqués n'ont pas pu partir à la Mecque
Des dizaines, voire des centaines de pèlerins arnaqués n'ont pas pu partir à la Mecque - © Fayez Nureldine

Le gérant d'une agence de voyages fictive située à Bruxelles a arnaqué de nombreux pèlerins qui n'ont jamais pu rejoindre La Mecque. L'arnaqueur, qui résidait à Amsterdam, est toujours en fuite.

20 mois de prison ferme ; un ordre d'arrestation immédiate. C'est le jugement rendu le mois dernier par le tribunal correctionnel. La justice bruxelloise a suivi cette fois la plainte groupée de 54 victimes (déclarées) de l'agence de voyage fictive "Gazelle Travel", située rue Van Artevelde, n° 82-84, à Bruxelles.

L'arnaqueur concerné vendait des voyages pour le pèlerinage à La Mecque (via son site internet) à des prix défiant toute concurrence. Le problème, c'est que des dizaines, voire des centaines de personnes n'ont jamais pu décoller vers l'Arabie Saoudite. Pire, les victimes ont perdu une bonne partie ou la totalité de leur argent. Certains fidèles n'ont même pas pu récupérer les passeports qu'ils avaient prêté pour les démarches administratives.   

6400 euros perdus pour un couple

En avril 2013 déjà, la RTBF recueillait un témoignage édifiant. Un couple souhaitant faire le grand pèlerinage à La Mecque (Hajj) a déboursé pratiquement 6400 euros à l'agence "Gazelle Travel". Ce prix comprenait les frais d'avion et d'hôtel, le guide et les démarches administratives pour l'obtention d'un visa. "Juste avant notre départ", explique une des deux victimes concernées, "nous avons reçu un message nous disant que nous n'avions malheureusement pas obtenu de visa. Nous n'avons donc pas pu partir".

"Mon épouse et moi avons perdu presque 6400 euros, sans parler des préparatifs au voyage, des congés réservés,..." nous confiait ce lundi une autre victime. "L'escroc se faisait passer pour un professionnel sérieux et crédible", précise Maître Frédéric Ureel, avocat des 54 familles lésées. "Son agence avait l'apparence d'une enseigne sérieuse, avec de belles affiches, une belle vitrine, un site internet bien fait,... L'homme demandait à ses victimes de payer l'intégralité du voyage. Puis, le jour du départ, les pèlerins ne trouvaient à l'aéroport ni agent de voyage, ni ticket d'avion ni visa. C'est à ce moment-là que les personnes se rendaient compte qu'elles avaient été flouées. Au total, le montant prélevé auprès des 54 familles approche les 200 000 euros. Et l'escroc a également sévi dans plusieurs autres pays européens", précise l'avocat.

Prudence à l'avenir!  

"Nous invitons les fidèles qui veulent faire le petit ou le grand pèlerinage à la plus grande prudence", souligne Jawed El Hasnnaoui, administrateur de l'asbl ADP-SOS Pèlerins. "Il y a malheureusement d'autres cas d'arnaques. Il faut donc être vigilent et vérifier tous ses documents. Il faut surtout s'assurer que l'agence est reconnue par l'administration régionale et les autorités diplomatiques d'Arabie Saoudite (pour le visa). Je recommande aussi de voir si le bon de commande du voyage est précis et détaillé. C'est important. Car en cas de problème, il est souvent difficile de se faire rembourser par la suite et d'obtenir des indemnités".   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK